Les primes des enseignants du premier degré

Les primes des enseignants du premier degré

En moyenne, le montant des primes des enseignants du premier degré s’élève à 6,8 % du traitement annuel brut, Même si c’est peu, comparé aux autres agents du service public, cela mérite de s’y attarder. Voici quelques chiffres, exprimés en brut annuel.

Qu’est-ce que l’ISAE ?

Il s’agit de l’indemnité de suivi et d'accompagnement des élèves (ISAE). Elle concerne tous les enseignants titulaires du premier degré. Son montant a été revalorisé voici trois ans et s’élève à 100 euros brut mensuel, pour un temps complet.

Quelle est la prime des directeurs d’école ?

Elle se calcule en fonction du nombre de classes de l’école. La prime se compose d’une part fixe, entre 1 295 € à 1 943 €, d’une part modulable, de 500 € à 1 350 €, auxquelles s’ajoute une bonification indiciaire de 618 € à 2 699 €.

Existe-t-il d’autres primes ?

Oui, les professeurs spécialisés touchent 844 € brut par an et les professeurs maîtres formateurs 1 250 €. Les conseillers pédagogiques reçoivent une prime de 1 000 €, auxquels s’ajoute une bonification indiciaire qui équivaut à 1 518 € brut par an. Les enseignants en REP et en REP + touchent des primes dont le montant brut annuel est respectivement de 1734 et 4646 €.

Y a t-il des primes pour les enseignants débutants ?

Oui, il existe une prime d’entrée dans le métier. Elle consiste en 1500 € brut, versés automatiquement en deux fois (novembre et février), à l’occasion de la première titularisation. Elle est cumulable avec la prime spéciale d’installation, qui s’élève à peu près 2000 € brut. Cette dernière est destinée, sous conditions, aux enseignants ayant leur première affection en région parisienne ou dans l’agglomération lilloise. Il faut en déposer la demande.

Source :

  • https://www.education.gouv.fr/cid101179/la-remuneration-des-enseignants.html#La_remuneration_des_professeurs_des_ecoles
  • https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&ved=2ahUKEwjs-vbLyunkAhVGBGMBHa9xAGEQFjACegQIABAC&url=https%3A%2F%2Fwww.fonction-publique.gouv.fr%2Ffiles%2Ffiles%2Fstatistiques%2Frapports_annuels%2F2017%2FTitre2_Les_remunerations_dans_la_fonction_publique.pdf&usg=AOvVaw1JMRAUpmCOV7x0oBrVYo0d

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

echec-scolaire
Échec scolaire : les neurosciences au secours des élèves

Chaque année en France, près de 100 000 jeunes sortent de l’école sans qualification ni diplôme. La crise de la Covid-19 n’a rien arrangé. Selon une étude réalisée en 2021, 87 % des 16-25 ans estiment qu’elle a pesé sur leurs études ou leur formation*. C’est 8 % de plus qu’en 2020. Avec les neurosciences cognitives, il est désormais possible de porter un nouveau regard sur l’échec scolaire et d’envisager des solutions nouvelles. L’avis de Sylvie Amici, Psychologue de l’Éducation nationale et présidente de l’association APsyEN.

Lire la suite