Le rôle et les missions de l'Ordre des Infirmiers

Créé en 2006, l'Ordre national des Infirmiers (ONI) remplit des missions importantes notamment en termes de dialogue avec les pouvoirs publics. Eclairage sur son rôle et ses missions.

Le rôle et les missions de l'Ordre des Infirmiers

L'Ordre national des Infirmiers, l'organisation professionnelle du secteur

A l'image de nombreuses autres professions telles que les médecins, les pharmaciens ou encore les kinésithérapeutes pour n'en citer que quelques-unes, la profession d'infirmier bénéfice elle aussi de son ordre professionnel. Baptisé ONI pour Ordre national des Infirmiers, l'ordre est récent et date de 2006. 

L'ONI est l'organisation professionnelle qui représente tous les infirmiers exerçant dans les hôpitaux et les cabinets libéraux de France. L'objectif de l'ordre des infirmiers est d'assurer une mission de service public par délégation de l'Etat.

Le code de déontologie des infirmiers a été instauré en 2016 ; il comporte de nombreuses règles liées principalement au respect des patients.  

logo-ordre-national-infirmiers.png

L'Ordre National des Infirmiers joue ainsi deux rôles majeurs

  • un rôle représentatif vis-à-vis de l'Etat, qui le conduit à être convié aux discussions sur les projets de réforme ou sur le fonctionnement de la profession ;
  • un rôle envers les infirmiers eux-mêmes, en s'assurant que l'éthique et la déontologie de la profession sont respectées.

L'Ordre des infirmiers est ainsi régulièrement amené à prendre part aux discussions qui se tiennent avec les pouvoirs publics quant à la gestion du système de soins, et ce en portant la parole des infirmiers auprès du ministère de la Santé entre autres. Il remplit ainsi une mission de représentation et de défense des intérêts de la profession.

L'ONI bénéficie par ailleurs de compétences qualifiées de "disciplinaires" et "répressives" dans la mesure où il a la possibilité de sanctionner des membres s'ils ont enfreint le code d'éthique ou s'ils ont commis des fautes professionnelles graves. 
 

S'inscrire à l'Ordre National des Infirmiers, une obligation légale

L'inscription à l'Ordre des infirmiers est une obligation pour tout infirmier, qu'il soit libéral ou salarié d'un hôpital public. Il s'agit même d'une condition d'exercice, c'est-à-dire qu'un infirmier ne peut exercer sa profession s'il n'est pas membre de l'Ordre, si il ou elle n'est pas inscrit(e) au tableau selon l'expression. 

La loi a ainsi rendu obligatoire le versement d'une cotisation annuelle à l'ONI, ce qui permet à l'organisation de financer ses actions car elle est indépendante, n'étant financée ni par l'Etat ni pas les entreprises. Ce sont donc les membres de la profession qui en assurent son financement.

Le montant de la cotisation annuelle est de 30€ pour les infirmiers salariés du secteur public comme pour ceux du secteur privé. Elle est de 75€ pour les infirmiers libéraux. 
Les jeunes diplômés sont exemptés de cotisation la première année d'exercice. 

Pour s'acquitter du règlement de la cotisation, il est possible soit :

- d'envoyer un chèque à l'Ordre National des Infirmiers (TSA 40024 - 93328 Aubervilliers Cedex)
- d'opter pour un prélèvement bancaire en remplissant au préalable la demande d'inscription disponible sur le site officiel de l'ONI :  https://www.ordre-infirmiers.fr/

Assurance Personnelle des infirmiers et des aides-soignants

Assurance Personnelle des infirmiers et des aides-soignants

En tant qu’agent de la Fonction Publique Hospitalière, vous méritez une attention particulière. Vous avez choisi de mettre votre vie au service des citoyens, il est indispensable que vous soyez protégé par quelqu’un qui vous connaît bien.

Découvrir l'Assurance Personnelle des infirmiers et des aides-soignants

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Mutation dans la fonction publique hospitalière
Mutation dans la fonction publique hospitalière

Vous êtes titulaire de votre poste et souhaitez changer de région ? Besoin de respirer l’air marin ? Une brusque passion pour l’escalade et envie de vivre aux pieds des montagnes ? Un conjoint muté au loin ? Ou, tout simplement, vous rêvez de travailler en pédiatrie et une place vient de se libérer, deux étages plus bas ? Voici un tour d’horizon des changements possibles dans la fonction publique, petits ou grands.