Bail individuel : quelle assurance colocation choisir ?

Colocataires parlant ensemble dans le salon

Vivre en communauté avec ses amis, réduire ses dépenses, profiter d’un grand logement souvent bien placé… les avantages de la vie en colocation ne manquent pas. Pour parer à tout risque éventuel, découvrez toutes les garanties de l’assurance habitation, notamment pour les étudiants en colocation.

L’assurance colocation étudiant, une obligation

Dans le cadre d’une colocation, l’assurance habitation est obligatoire. Elle vous indemnise (ainsi que vos colocataires) en cas de sinistre survenant à votre domicile, comme un cambriolage, un dégât des eaux, un incendie, une explosion, etc. L’assurance habitation colocation comporte aussi une responsabilité civile, qui couvre les dégâts accidentels causés à vos colocataires (dommages matériels et corporels).

Pour respecter l’obligation d’assurance, au moins un des colocataires doit être assuré contre les risques locatifs, et une attestation d’assurance doit être fournie au propriétaire chaque année. En cas de non-présentation de cette attestation, le propriétaire sera en droit de résilier le contrat de bail de colocation.

Cependant, en cas de sinistre, chaque colocataire devra participer à la réparation du préjudice, proportionnellement à sa part du loyer. Pensez donc à ce que chaque colocataire soit - au minimum - assuré en responsabilité civile.

Bon à savoir

Vous souhaitez optimiser votre couverture ?

En plus de la garantie obligatoire de l’assurance colocation contre les risques locatifs, vous pouvez souscrire une garantie dommage aux biens, qui permettra une indemnisation des biens des colocataires en cas de sinistre.

Notez aussi l'existence d’une garantie vol ou cambriolage.

Enfin, la garantie protection juridique prend en charge les éventuels frais judiciaires entraînés par un litige.

Bail individuel en colocation : l’assurance habitation colocation dédiée à ce type de contrat

Un contrat de colocation peut prendre plusieurs formes.

Un bail unique, signé entre le bailleur et tous les colocataires

Avec ce type de bail, chaque colocataire règle mensuellement sa part du loyer et ses charges au bailleur.

Un bail individuel par locataire, en fonction du nombre de colocataires

En bail individuel, chaque colocataire est indépendant : son contrat concerne sa chambre et un accès aux parties communes.

Pour ce type de contrat de colocation, il est vivement recommandé au propriétaire de souscrire l’assurance habitation pour le compte des locataires :

  • le bailleur garde ainsi le contrôle sur les contrats concernant l’intégralité du logement ;
  • en cas de sinistre, et si les colocataires ne s’entendent pas pour la gestion de ce sinistre, tout est plus simple pour le propriétaire qui n’a pas à diviser les responsabilités entre parties communes et parties privatives du logement ;
  • l’assurance habitation colocation bail individuel est simplifiée : le propriétaire indique simplement les colocataires à la souscription, et peut facilement changer de nom lors des entrées et sorties.

Assurance habitation colocation : quelles différences en bail individuel ou collectif ?

Que les colocataires aient signé un bail collectif ou individuel, l’obligation d’assurer le logement en colocation au minimum contre les risques locatifs reste incontournable.

Dans le cas de baux individuels, chaque colocataire devra s’assurer individuellement. Pour éviter d’éventuels litiges, il est par ailleurs conseillé de s’assurer auprès du même assureur, mais cela n’est pas obligatoire.

Pour un bail collectif en revanche, plusieurs options sont envisageables :

  • un seul des colocataires peut être titulaire d’une assurance colocation pour couvrir le logement contre les risques locatifs. Les autres locataires doivent toutefois vérifier qu’ils sont assurés pour la responsabilité civile ;
  • tous les colocataires sont couverts par un seul et même contrat d’assurance habitation colocation ;
  • les colocataires préfèrent s’assurer individuellement ;
  • le propriétaire souscrit une assurance pour le compte des locataires, à conditions que ces derniers soient d’accord.

L’assurance habitation pour une colocation meublée

Pour un logement meublé en colocation, les locataires disposent aussi d’un bail locatif de colocation et sont donc dans l’obligation de souscrire une assurance habitation.

Depuis la loi Alur de 2014, les locations meublées, comme non meublées, exigent la souscription d’une garantie « risques locatifs » par les colocataires.

À cette assurance habitation colocation meublée s’ajoute presque toujours une garantie responsabilité civile en cas de dommages aux tiers.

L’assurance habitation pour une chambre dans une colocation

Autre cas particulier : l’assurance habitation pour une chambre dans un logement en colocation. Si vous ne louez qu’une chambre dans une colocation, le bail correspond à un bail individuel : le logement des colocataires est ainsi divisé en parties privatives (les chambres) et en parties communes.

Chaque locataire signe alors un bail décrivant la partie privative qu’il occupe, le loyer individuel dont il s'acquitte et les modalités de jouissance des parties communes. Chaque chambre de la colocation doit donc être assurée, et en cas de sinistre, chaque colocataire sera indemnisé à hauteur de ses pertes personnelles.

Bon à savoir

Pensez à mettre régulièrement à jour vos garanties d’assurance habitation : vos biens peuvent s’être dépréciés ou appréciés avec le temps, et leur couverture ne sera donc pas la même d’une année à l’autre.

Obtenir un devis habitation

FAQ

Quels noms doivent figurer sur une assurance habitation pour une colocation ?

L’assurance habitation pour une colocation diffère selon le contrat de bail signé par les colocataires :

  • En bail unique, un contrat d’assurance habitation colocation unique peut couvrir tous les colocataires. Ainsi, le contrat mentionnera le nom de chaque colocataire.
  • En bail individuel, chaque colocataire doit souscrire une assurance individuelle : le nom de chaque colocataire apparaîtra donc seul.

Comment fonctionne un bail en colocation ?

On parle de colocation lorsque plusieurs locataires (dénommés colocataires) louent un même logement en tant que résidence principale.

La colocation peut prendre la forme d’un bail unique signé par tous les colocataires, ou de baux individuels : il y aura, dans ce cas, autant de contrats de location qu’il y aura de colocataires.

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

depenses-energetiques
Dépenses énergétiques : je fais des économies en changeant mon comportement !

Cet hiver, la France pourrait manquer d’électricité lors des pics de consommation. En cause : l’indisponibilité d’une partie importante du parc nucléaire français, et dans une moindre mesure les restrictions de gaz infligées par la Russie. Si l’on ajoute l’augmentation des prix de l’énergie, un mot d’ordre s’impose à tous : la sobriété énergétique. Chauffage, éclairage, appareils ménagers… Découvrez les bons comportements à adopter pour économiser l’énergie et réduire vos factures.

Lire la suite