Mutuelle et complémentaire santé : faites la différence

Différence entre mutuelle et complémentaire santé

La différence entre la mutuelle et la complémentaire santé n'est pas forcément facile à cerner. Dans le vocabulaire commun, le terme "mutuelle" est souvent utilisé pour désigner ces deux types de couverture médicale. En effet, elles ont un but commun : compléter les remboursements santé de l'Assurance Maladie. Mais alors, en quoi diffèrent-elles l'une de l'autre ? Quels sont leurs points communs ? Explications...

Les différences entre mutuelle et complémentaire santé

Le langage courant nous trompe : nous parlons de mutuelle, qu'il s'agisse d'une mutuelle santé ou d'une complémentaire santé. Pourtant, la Mutualité Française précise bien que le mot "mutuelle" est protégé et qu'il ne doit pas être utilisé abusivement. Si ces deux types de prestations prennent toutes deux en charge les dépenses partiellement ou non remboursées par la Sécurité sociale, leur raison d’être est différente. 

La Mutualité Française

La différence principale entre la mutuelle et la complémentaire santé réside dans leur nature-même. Si la première est proposée par un collectif solidaire, la deuxième résulte d'une offre commerciale.
 
Régie par le code de la mutualité, la mutuelle santé, à but non lucratif, assure la couverture médicale de ses propres membres. Ces derniers participent aux assemblées générales et élisent des administrateurs bénévoles pour les représenter. 
 
La complémentaire santé, elle, est le produit d'une société d'assurance rattachée au code des Assurances ou Institution de Prévoyance relevant du code de la Sécurité sociale.
 

Risque individuel versus risque collectif

Une autre différence notable entre mutuelle et complémentaire santé concerne la sélection des assurés. Les sociétés d'assurance sélectionnent leurs adhérents en fonction de plusieurs critères : conditions de ressources, âge, état de santé… Les dossiers sont instruits sur la base d'un questionnaire de santé qui permet de fixer le montant des primes. Pour la complémentaire santé, le risque est donc placé au niveau individuel.
 
A contrario, la mutuelle santé partage le risque entre ses membres. En conséquence, les adhérents ne sont pas triés à l'entrée. De plus, le montant des cotisations mensuelles est établi par le conseil d'administration, et donc indirectement par les adhérents eux-mêmes. Il n'est donc pas fonction du risque représenté par chaque assuré.
 

Les points communs entre mutuelle et complémentaire santé

Si les mutuelles et les complémentaires santé comportent des différences, elles ont également de nombreux points communs :
 

  • elles complètent tout ou partie des remboursements de la Sécurité sociale,
  • elles proposent des forfaits pour les dépenses importantes (soins dentaires, optique, prothèses auditives…),
  • leurs contrats et leurs modes de remboursement sont souvent similaires,
  • elles sont contrôlées par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR).
     

 

Complémentaire santé solidaire et responsable : un bon compromis

La complémentaire santé solidaire et responsable vient estomper les différences entre mutuelle et complémentaire santé. Ce type de contrat, proposé par certaines compagnies d'assurance, a été mis en place dans le cadre du parcours de soins coordonnés. Il est dit : 
 

  • Solidaire. A l’instar des mutuelles, les montants de cotisation ou leurs évolutions sont indépendants de l’état de santé des assurés. L’organisme ne recueille aucune information médicale.
  • Responsable. Il incite ses assurés à suivre le parcours de soins coordonnés tout en leur laissant le libre-choix de leurs praticiens de santé.
     

SantéPass : complémentaire santé solidaire et responsable GMF

GMF propose une complémentaire santé responsable et solidaire. Le contrat SantéPass est accessible aux résidents français affiliés à certains régimes de l'Assurance Maladie (général, spécial, local d'Alsace-Moselle). 
 
SantéPass propose une couverture adaptée au profil de chacun : les offres SantéPass sont modulables et présentent jusqu’à 22 combinaisons possibles pour être au plus proche des besoins de l’adhérent. Les garanties principales, disponibles à tous niveaux de souscription, comprennent les soins courants, les soins optiques, dentaires et auditifs et les frais d’hospitalisation. 
 
Avec cette assurance santé, les adhérents bénéficient du tiers payant, ainsi que du remboursement des frais suivants :

 

  • ticket modérateur,
  • forfait journalier hospitalier,
  • certains dépassements d'honoraires, selon la formule choisie.
  • achat et renouvellement des équipements dentaires, d'optique et d'aides auditives faisant partie du programme 100 % Santé,

En outre, GMF vous permet d'accéder aux services ci-dessous :

  • analyse des devis de santé,
  • tarifs négociés auprès de professionnels de la santé partenaires de Santéclair,
  • portail pour trouver le praticien le plus proche de chez vous,
  • guide "Top médocs" pour choisir vos médicaments en automédication en renseignant vos symptômes,
  • conseil Santé par téléphone,
  • accompagnement psychologique,
  • prestations Santé spéciales parents (ex : garde d’enfants),
  • prestations Santé à la suite hospitalisation ou immobilisation (ex : aide-ménagère).

   

docteur en consultation avec un patient couvert par SantéPass de GMF

Vous avez du mal à vous décider entre une mutuelle et une complémentaire santé et vous avez peur de ne pas faire le bon choix ? Vous pouvez opter pour un compromis et souscrire une complémentaire santé solidaire et responsable ! Pour connaître le montant de vos cotisations, demandez votre devis d'assurance santé.

Faire un devis assurance santé

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

Mutuelle santé et dépassement d'honoraires
Mutuelle santé et dépassement d'honoraires : tout ce qu'il faut savoir

Certains praticiens sont autorisés à réaliser des dépassements d’honoraire dans le cadre de consultations ou d’actes médicaux. Ces dépassements ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Ils reposent donc sur l’assuré. Toutefois, la mutuelle ou la complémentaire santé peuvent rembourser ce surcoût. Dans quelle mesure ? Quelle mutuelle ou complémentaire peuvent prendre en charge les dépassements d’honoraires ?

Lire la suite