Manger ou conduire, il faut choisir !

Par manque de temps, vous avez pris l'habitude de prendre le volant tout en petit-déjeunant ? Commercial ou routier, vous déjeunez souvent sur la route un sandwich à la main ? Attention ! Ces comportements mettent en danger votre sécurité sur la route en augmentant le risque d'accident, et sont susceptibles d’être sévèrement verbalisés. 
 

Eating in car

Pourquoi est-il dangereux de manger au volant ?

Savez-vous que manger au volant est aussi voire plus dangereux que de conduire en envoyant un SMS ? C’est en effet encore trop souvent la cause des accidents mortels.

Les raisons ?  La distraction et l'inattention au volant de l'automobiliste et donc une baisse de ses réflexes et une augmentation de son temps de réaction d'environ 44 %. A titre comparatif, cette augmentation n'est que de 37 % pour l'écriture de SMS. Se désaltérer augmenterait elle le temps de réaction d'environ 22 %. Manger au volant augmenterait par ailleurs le besoin des automobilistes de corriger la trajectoire de leur véhicule de 18 %.

Interdiction de manger au volant : info ou intox ?

De nombreux médias affirment aujourd'hui que manger au volant est interdit, en vertu de l' article R. 412-6 du code de la route. Mais qu'en est-il vraiment ?

Le code de la route stipule que « tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent ». Il n'existe alors aucun texte de loi interdisant à proprement parler de manger ou de boire au volant.

Ce n'est alors pas l'action de manger ou de boire au volant en elle-même qui est sanctionnée, mais le fait de ne pas être en état de pouvoir effectuer toutes les manœuvres requises dans le cadre de la conduite. L'appréciation de la situation et la verbalisation est donc laissée à la discrétion des forces de l'ordre. Certains comportements sont cependant considérés comme particulièrement à risque, comme de ne pas avoir les deux mains sur le volant afin de pouvoir manger tout en conduisant, notamment en cas de dépassement.

ampoule-gmf.png
En cas d'arrêt sur le bord de la route ou à un feu rouge, votre véhicule est toujours considéré comme en circulation. Vous pouvez donc être verbalisé si vous mangez au volant dans ces circonstances. Vous pouvez également être verbalisé si vous vous arrêtez pour manger sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute.

D'autres comportements dangereux peuvent être sanctionnés en vertu de l'article R. 412-6 du code de la route, comme se maquiller ou même avoir son téléphone en main tout en conduisant.

Quelles sont les sanctions encourues si vous mangez au volant ?

Gare au retrait de points du permis de conduire ! Manger au volant est indirectement puni par loi, en vertu de l'article R. 412-6 du code de la route. Cette infraction est ainsi passible d'une amende forfaitaire de 35 euros (contravention de deuxième classe). Cette amende peut être majorée et portée à 75 euros. Son montant s'élèvera par ailleurs à 150 euros en cas de récidive.

Manger au volant, un motif d'exclusion de garantie pour votre assureur ?

En fonction de votre contrat d'assurance auto, manger au volant peut être considéré comme un motif d'exclusion de garantie pour votre assureur automobile. En termes simples, cela signifie que votre assureur sera exempté de toute indemnisation à votre égard en cas d'accident de la route.

Faire un devis auto en 3 minutes

GMF propose des prix attractifs d'assurance auto à ses sociétaires. N'hésitez pas à faire un devis auto !

Cette information est particulièrement essentielle pour les jeunes conducteurs, qui prêtent rarement attention aux motifs d'exclusion de garantie de leur contrat d'assurance auto.

Auto Pass : choisir une assurance auto sur mesure, ça rassure !

De la formule Eco à la formule Confort, GMF vous propose une large gamme de garanties pour assurer votre véhicule selon vos besoins. Vous pouvez opter pour une protection adaptée pour les passagers, le conducteur et le véhicule. Et en cas de défaillance de votre véhicule, la garantie Panne vous met à l’abri d’une réparation coûteuse.

Faire un devis assurance auto en ligne

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Fatigue au volant : pas seulement le risque d'endormissement
Fatigue au volant : pas seulement le risque d'endormissement

Depuis plusieurs années, les sociétés d’autoroutes sensibilisent leurs clients au risque de la somnolence, à l’origine d’un accident mortel sur trois sur leurs réseaux et qui provoque 1,5 millions de « presque-accident » chaque année. Cependant le risque de somnolence n’est pas le seul…