Achat de véhicules propres : quels bonus écologiques ?

vehicules propres

Pour des mobilités plus respectueuses de l’environnement, le plan de relance automobile met l’accent sur les véhicules propres. Il engage les ménages à s’équiper d’automobiles électriques ou hybrides.

Les véhicules hybrides et électriques en pole position

Le constructeur Volvo a annoncé la fin des moteurs exclusivement essence ou diesel pour 2019. En Norvège, la part des véhicules hybrides et électriques représente déjà 40,2 %. 

Afin de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, la Chine se tourne aussi vers les véhicules électriques, tout comme l’Inde qui prévoit l’arrêt de la commercialisation des véhicules essence et diesel d’ici 2030. 

La France au sein de l’Europe s’inscrit également dans ce mouvement mondial. Les véhicules thermiques seront interdits dans l’Union Européenne dès 2035 au profit des véhicules propres.

L’état des lieux des véhicules propres

Selon l’Avere, association de référence sur la mobilité propre, les voitures électriques et hybrides représentaient « 17,8 % de parts de marché en octobre 2021 », soit 33 % de plus qu’en octobre 2020.

Quid du bonus écologique ?

Pour inciter les ménages à s’équiper, l’Etat a mis en place des subventions en faveur de la mobilité propre. Le bonus écologique a notamment été lancé pour encourager les ventes de voitures électriques et hybrides. Ce bonus auto est plafonné à : 

  • 6 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique neuf,
  • 1 000 € pour l’acquisition d’un véhicule électrique d’occasion. 

Il ne concerne pas les véhicules thermiques.
 

Une aide cumulable avec la prime à la conversion

A ce bonus peut s’ajouter une prime à la conversion. Cette prime à la conversion vous permet d’acquérir un nouveau véhicule, plus propre, si vous mettez votre ancienne voiture au rebut. Ainsi, on évite de laisser en circulation des voitures trop polluantes. 

Cette aide concerne : 

  • les voitures essence immatriculées avant 2006,
  • les voitures diesel immatriculées avant 2011. 

Vous pouvez également bénéficier de la prime à la conversion si vous optez pour le « rétrofit électrique ». Il s’agit de convertir votre ancienne voiture thermique en voiture électrique en adaptant le moteur. Cette pratique est autorisée en France depuis le 13 mars 2020.

Pour vous donner une idée des montants, voici les barèmes du bonus écologique et de la prime à la conversion.

Récapitulatif des barèmes 2022 du bonus écologique et de la prime à la conversion

Catégories Du 1er juillet 2021 au 30 juin 2022 À partir du 1er juillet 2022 Revenu fiscal de référence inférieur à 13 489€ Revenu fiscal de référence supérieur à 13 489€
  Barème du bonus écologique Barème du bonus écologique Barème prime à la conversion 2021-2022  Barème prime à la conversion 2021-2022 

Véhicules électriques de moins de 45 000 €

27 % du prix d’achat plafonné à 6 000 €

27 % du prix d’achat plafonné à 5 000 €

80 % du prix d'achat plafonné à 5 000 €

2 500 €

Véhicules électriques de 45 000 € à 60 000 €

2 000 € 

1 000 €

80 % du prix d'achat plafonné à 5 000 €

2 500 €

Véhicule hybride rechargeable de 50 000 € au maximum avec une autonomie supérieure à 50 km

1 000 €

Fin du bonus écologique pour les voitures hybrides rechargeables

5 000 €

2 500 €

Voiture thermique

Pas de bonus

Pas de bonus

3 000 €

0 €


Enfin, les entreprises se sont engagées à prendre part à la transition énergétique en proposant un forfait mobilité durable à leurs salariés. Cette prime peut aller jusqu’à 400 € par an. Elle récompense les salariés qui viennent en voiture électrique, à vélo, en transport en commun ou qui se déplacent à pied.

ampoule
Bon à savoir : votre assureur s’engage aussi ! 
Avec Bio Bonus(1),  jusqu’à 10 % de réduction pour les détenteurs d'un véhicule propre ! 

 

Les propriétaires d’un véhicule propre de moins de 5 ans peuvent bénéficier jusqu’à 10% de réduction sur leur contrat d’assurance auto GMF. 
De la même manière, les sociétaires qui utilisent de préférence les transports en commun(2)  peuvent bénéficier d’une remise sur leur contrat d’assurance auto.
Il faut pour cela être titulaire d’un abonnement annuel, nominatif et payant de transport en commun et n’utiliser son véhicule que pour des déplacements privés et/ou des trajets domicile/travail. 

FAIRE UN DEVIS ASSURANCE AUTO

Les différents types de véhicules « propres »

Hybride

Un véhicule hybride associe deux sources d’énergie, électrique et thermique. On distinguera les véhicules hybrides : 

  • rechargeables dont la batterie électrique se recharge lorsque la voiture est en mouvement mais aussi à l’arrêt grâce à une prise électrique,
  • non rechargeables ou véhicules hybrides classiques qui se rechargent uniquement via la borne électrique. 

Avantages : gain de CO2 (et par conséquent une vignette véhicule propre). La consommation de carburant diminue, entre 10 et 40 %. Il s’agit d’un véhicule polyvalent, sans problèmes d’autonomie. Ce sont des véhicules fiables : la première hybride a été commercialisée en 1997 !

Inconvénient : le prix d’achat reste élevé et le bilan écologique demeure mitigé. L’économie de carburant est relative ailleurs qu’en ville et la construction de ces voitures nécessite davantage de matériaux rares. L’usure et le recyclage des batteries sont encore problématiques.
 

Electrique à batterie

La plupart des véhicules électriques fonctionnent avec des batteries.

Avantages : cette voiture ne produit aucune émission d’hydrocarbures, de fumées ou de particules et malgré la fabrication et la production d’électricité, son bilan carbone est meilleur que celui des véhicules thermiques. 
Ce sont des véhicules silencieux et agréables à conduire. Même si elle est un peu plus cher à l’achat, la voiture électrique s’avère intéressante financièrement : aide de l’Etat, coût du déplacement modique (2€ pour 100 km), assurance moins élevée, entretien moins coûteux, et parfois frais de carte grise réduits.

Inconvénients : l’autonomie représente un inconvénient majeur. Pour l’instant, un véhicule électrique atteint difficilement les 500 km. Il n’existe pas assez de bornes de recharge (mais l’Etat s’est engagé à en installer 7 millions d’ici 2030). Le temps de charge reste très long (environ huit heures) et la batterie, souvent en location, coûte cher.
 

Electrique à pile

Aussi nommé véhicule à hydrogène, il s’agit aussi d’un véhicule électrique, mais qui fonctionne avec une pile à combustible (PAC). L’électricité est produite à bord.

Avantages : ce sont les mêmes qu’un véhicule électrique à batterie, auxquels il faut ajouter une autonomie confortable, jusqu’à 600 km et un temps de charge très réduit, entre 3 et 5 minutes…

Inconvénients : le coût est très élevé et la durée de vie des piles est limitée. Il n’existe qu’une poignée de stations pour recharger (moins de 20 en France) et l’hydrogène, pour l’instant, provient en majorité de ressources fossiles. Leur empreinte carbone n’est donc pas neutre.

Vous venez d'acquérir un nouveau véhicule ? Chez GMF nous proposons plusieurs formules d'assurance auto. Pour trouver la formule qui correspond à votre besoin, faites un devis assurance auto.

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

Pneus neige sur route de montagne enneigée
Loi Montagne 2022 : ce qui a changé au 1er novembre

La loi Montagne 2022 entre en vigueur pour la période hivernale, du 1er novembre 2022 au 31 mars 2023. Elle impose notamment la mise en place de dispositifs antidérapants sur les pneumatiques des véhicules pendant la période hivernale. Les pneus neige deviennent-ils obligatoires ? Pouvez-vous vous contenter de chaînes ? Quelles sanctions risquez-vous si vous n’équipez pas votre véhicule ? Pour vous aider à préparer votre voiture pour l’hiver, faisons le point sur les nouvelles dispositions légales applicables pour l’hiver 2022-2023.

Lire la suite