Logement de fonction : quelles sont vos obligations ?

Proximité immédiate avec le lieu de travail, frais de logement réduits… le logement de fonction est un avantage non négligeable pour les agents de la Fonction publique comme pour les employés du privé. Qui peut bénéficier d’un logement de fonction et comment ? Quelles sont les obligations du locataire ? Tout ce qu'il faut savoir pour bénéficier et habiter dans un logement de fonction.

La mise à disposition d’un logement par l’employeur

Un logement de fonction est un logement mis à la disposition d’un salarié par l’entreprise, aussi bien dans le secteur privé que dans le public, comme résidence principale. Initié par l'administration publique, cet avantage reste davantage accordé dans la Fonction publique que dans le privé.

Dans le parc locatif privé, le logement de fonction peut être une maison ou un appartement, copropriété ou logement individuel, meublé ou non. Il ne peut pas excéder une surface de 80 m2 par bénéficiaire, avec 20 m2 supplémentaires accordés par personne à charge.

Pour les logements gérés et exploités par une collectivité territoriale ou un organisme public  et faisant partie du parc domanial, les règles sont légèrement différentes : le critère d’attribution est basé sur le nombre de pièces par rapport au nombre de personnes au foyer.  

Comment obtenir un logement de fonction ?

Dans la Fonction publique, le logement de fonction peut être attribué pour nécessité absolue de service ou par convention d’occupation précaire avec astreinte. Une liste de fonction donnant droit à l’attribution d'un logement est régulièrement déterminée par arrêtés ministériels.

D’après le Code général de la propriété des personnes publiques : « une concession peut être accordée par nécessité absolue de service lorsque l'agent ne peut accomplir normalement son service, notamment pour des raisons de sûreté, de sécurité ou de responsabilité, sans être logé sur son lieu de travail ou à proximité immédiate » (Art. R2124-65).

Un logement peut aussi être attribué par une convention d’occupation précaire avec astreinte dans le cas où « un agent est tenu d'accomplir un service d’astreinte mais qu’il ne remplit pas les conditions ouvrant droit à la concession d’un logement par nécessité absolue de service ».

Une assurée GMF effectue une simulation et devis en ligne sur gmf.fr

Découvrez toutes les assurances dédiées aux fonctionnaires

Fonctionnaires, agents du service public, élus, internes, infirmiers ou acteurs du monde associatif, profitez de remises sur nos garanties pour vous et vos proches. 

Qui peut bénéficier d’un logement de fonction ?

Traditionnellement, les professionnels à qui l’on accorde le plus souvent un logement de fonction sont les gendarmes et autres militaires, mais aussi les juges, magistrats, maires, ministres, attachés diplomatiques… Parfois, il est également accordé aux directeurs d’écoles et aux enseignants de l'Éducation nationale : autrefois, il n'était pas rare que le maître ou la maîtresse d’école vive dans l’établissement.

Dans les entreprises privées, les logements de fonctions peuvent être attribués par convention collective, décision unilatérale de l’employeur, usage au sein de l’entreprise ou dans le cadre d’un contrat de travail établi avec le salarié. Le contrat de travail peut en effet inclure une clause spécifique précisant toutes les modalités liées au logement : surface, durée de la mise à disposition, évaluation du bien…

Si le contrat de travail ou la convention collective impose un logement de fonction, l’employeur engage sa responsabilité en cas de non-respect de cette obligation, et peut être amené à verser des dommages et intérêts au salarié.

Militaire ? Votre statut particulier vous donne droit à des aides au logement

GMF a rassemblé pour vous dans un seul guide les bons plans et services exclusifs auxquels vous pouvez prétendre en cas de mutation et déménagement.

Les avantages du logement pour les fonctionnaires

Pensé avant tout pour faciliter le quotidien des professionnels, le logement de fonction permet de limiter les temps de trajet en assurant une proximité de la résidence principale avec le lieu de travail, par exemple pour les gendarmes ou les militaires.

À l’instar d’une prime, il est aussi le signe d’une reconnaissance de la hiérarchie.

Enfin, l’avantage majeur du logement de fonction est qu’il est accordé au titre d’une rémunération en nature, et le salarié est libéré du loyer :

·        En totalité, si le logement est dit « de nécessité absolue », en cas d'expatriation du salarié par exemple.

·        Ou en partie, avec une participation appelée redevance, égale à 50% de la valeur locative réelle des locaux occupés, si le logement est « d'utilité de service » selon l’article R2124-68.

En revanche, le bénéficiaire doit supporter les réparations et les charges locatives liées à son logement. Cela signifie qu'il doit payer pour les réparations et les frais qui sont liés à son logement, conformément à l'article R2124-71 du Code général de la propriété des personnes publiques. 

Vous êtes gendarme ? Bénéficiez d'une extension de garantie relogement !

Si vous occupez un logement de fonction concédé par nécessité absolue de service et que vous êtes obligé de libérer ce logement à cause d'une non-activité (arrêt de travail pour maladie ou accident de plus de 6 mois consécutifs), GMF prend en charge le montant de loyer (hors charges et droit au bail) pour que vous puissiez vous reloger dans des conditions équivalentes durant 2 ans maximum. Faites un devis assurance habitation en ligne

Faire un devis assurance habitation en ligne

Comment calculer l'avantage en nature logement ?

L’évaluation de l’avantage en nature peut être réalisée sous différentes modalités.

·        Évaluation forfaitaire : elle est établie à partir d’un barème de huit tranches, réparties en fonction des revenus du salarié (salaire brut). Les avantages de type eau, gaz, électricité, etc. sont inclus dans le forfait. Si le salarié est logé gratuitement par son employeur, c’est le salaire mensuel qui est compté, avec heures supplémentaires, absences et primes. En cas de mois incomplet, il est compté en semaine.

·        Valeur locative : parfois, l’avantage en nature peut être chiffré en fonction de la valeur locative du bien, la même qui est estimée pour le calcul de la taxe foncière. Les avantages accessoires (charges locatives) prises en charge par l’employeur sont ajoutés en montant réel à la valeur locative. Si le salarié verse une somme modique comme une participation à son logement, celle-ci est soustraite à la valeur locative ou chiffrage forfaitaire du bien pour estimer l’avantage en nature.

En tant qu’avantage en nature, le logement de fonction fait partie du salaire et, fiscalement, il est donc pris en compte dans le calcul de l’impôt sur le revenu.

Les obligations de l’occupant du logement

L’habitant du logement de fonction est soumis à quelques obligations, comme la restitution du bien en fin de contrat et répond de l’état du bien. Ses autres obligations :

·        La charge de l’entretien courant : réparation des dégradations survenues pendant la durée du contrat, entretien du jardin, entretien annuel de la chaudière…

·        Le règlement du loyer et des charges (électricité, eau, gaz), si applicable.

·        L’assurance du logement selon l’article R1214-71.

Comment assurer un logement de fonction ?

Pour bien assurer un logement de fonction, il faut avant tout choisir une assurance habitation adaptée aux besoins de l’assuré. En tant que locataire, son assurance doit a minima couvrir les risques d’incendies ou d’explosion ou de dégâts des eaux, autrement dit les risques dit « locatifs ». La couverture des biens personnels n’est pas obligatoire, même si elle reste conseillée.

Il faut également penser aux garanties essentielles comme :

·        la responsabilité civile à l’égard des voisins et des tiers en tant qu’occupant, ainsi que la responsabilité civile dans le cadre de la vie privée.

·        les garanties de dommages aux biens en cas de sinistre (incendie, dégât des eaux, tempête, grêle, vol, bris de vitre, catastrophes naturelles…).

·        la défense pénale et recours à la suite d’un accident.

·        l’assistance à domicile (SOS serrurerie, plomberie, etc.).

La taxe d’habitation du logement de fonction

À partir de 2023, les habitants d’un logement de fonction déclaré comme résidence principale ne sont plus redevables de la taxe d’habitation, après deux années d’exonération progressive.

À noter : si le logement de fonction est considéré fiscalement comme une résidence secondaire, le locataire sera redevable de la taxe d’habitation.

Jeune femme dans son salon utilisant un ordinateur portable

Découvrez l’assurance habitation Domo Pass de GMF !

Le contrat habitation DOMO PASS de GMF assure les risques locatifs d’un logement de fonction, que l’assuré soit salarié de la Fonction publique ou d’une entreprise privée. Disponible en plusieurs formules, vous pourrez choisir les garanties adaptées à vos besoins !

En savoir plus sur l'assurance habitation

FAQ Assurance et logement de fonction

Qui paye les charges d'un logement de fonction ?

Les charges d'un logement de fonction sont payées par le bénéficiaire du logement, conformément à l'article R2124-71 du Code général de la propriété des personnes publiques.

Qui peut occuper un logement de fonction ?

Les logements de fonction peuvent être occupés par des agents  su service public, des militaires ou encore des salariés du privé, ainsi que par leurs conjoints et enfants. Le logement doit être désigné dans le cadre de leur contrat de travail ou de leur engagement militaire.

L'assurance est-elle obligatoire pour un logement de fonction ?

Selon l’article R1214-71, l'assurance est obligatoire pour les logements de fonction. Les bénéficiaires doivent souscrire une assurance pour couvrir le logement contre les risques liés au logement, tels que les risques de dégâts des eaux, les risques liés aux catastrophes naturelles ou les incendies.

Quels sont les avantages et inconvénients d'un logement de fonction ?

Les avantages et inconvénients généralement donnés par les locataires d'un logement de fonction sont les suivants :  

+ économies réalisées sur le loyer 

+ compensation d'un faible salaire 

+ proximité du lieu du travail 

_ restitution du logement de fonction en cas de rupture du contrat ou de départ en retraite

_ contrat qui peut être rompu sans préavis 

_ prise en compte du logement de fonction dans le calcul de l'impôt sur le revenu 

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1