En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Bien préparer seul le concours d'attaché territorial

Delphine Loez - 24/08/2017

Ce concours difficile peut se préparer seul, à condition d’être rigoureux et très motivé. De nombreuses préparations existent à distance, mais elles ne sont pas toujours accessibles financièrement. Voici nos conseils pour bien s’entraîner, même en solo !

 

PRÉ REQUIS POUR POUVOIR PRÉSENTER LE CONCOURS D’ATTACHÉ TERRITORIAL

Avant tout, afin de pouvoir passer le concours d’attaché territorial, il est nécessaire avoir décroché un bac + 3. Privilégiez les études de droit ou de sciences politiques qui apportent d’excellentes bases. Comme pour tous les concours de la fonction publique, il existe des conditions d’accès :

  • Etre de nationalité française ou ressortissant d’un état membre de l’union européenne,
  •  Etre âgé de 16 ans minimum,
  • Jouir de ses droits civiques,
  • Ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions.
  • Etre à jour de ses obligations concernant le service national.
  • Remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice des fonctions, certificat médical à l’appui.

ACQUÉRIR LES CONNAISSANCES NÉCESSAIRES POUR PRÉSENTER LE CONCOURS D’ATTACHÉ TERRITORIAL

L’offre de cours de préparation en ligne est pléthorique. Si vous souhaitez vous en passer, il existe de nombreux livres pour préparer le concours et vous permettre de mettre vos connaissances à jour. Choisissez des ouvrages de l’année.

Il est tout aussi essentiel de muscler votre culture territoriale et votre culture générale.

Cela implique la lecture quotidienne d’un journal d’information généraliste (comme le Monde) et de vous inscrire à la newsletter de la Gazette, par exemple.

Créez des alertes sur les sujets pour lesquels vous manquez de matière.

Surtout, faites des fiches, encore et encore. La meilleure manière de retenir un sujet est de commencer la fiche de mémoire, puis de la compléter.

Si besoin, vous pouvez élargir vos connaissances grâce aux Moocs (https://mooc-francophone.com/ https://www.digischool.fr)

S’ENTRAÎNER AUX ÉPREUVES DU CONCOURS D’ATTACHÉ TERRITORIAL

Sans même attendre d’être au point et d’avoir retenu le contenu de tous les livres, il va falloir commencer à vous entraîner aux deux épreuves écrites. Pour cela, rien de mieux que les annales, les rapports de jury et les sujets corrigés d’une part (qui se trouvent sur les sites des centres de gestion).

Et s’obliger à faire une fois par semaine, en alternance, une composition blanche et une note de synthèse (qui sont les deux épreuves d’admissibilité, 4 heures chacune, coefficient 4). N’oubliez pas de préparer votre présentation pour l’admission : listez vos motivations et vos qualités et entraînez vous à présenter un sujet par jour (à piocher dans les annales).

PRÉPARER L’ÉPREUVE DE LANGUE VIVANTE

 

Même si l’épreuve de langue est coefficient 1, elle peut faire la différence.

Entraînez-vous à traduire des textes depuis la langue choisie, sans dictionnaire.

Le plus efficace est d’avoir un ouvrage à la fois dans la langue originale et en français. Notez tous les mots que vous ne connaissez pas, à la fin cherchez-les dans le dictionnaire.

Puis comparez avec la traduction publiée. Essayez de vous tenir à une page par jour.

Pour la conversation, regardez des films en VO, écoutez la radio dans la langue choisie. Tous les jours, préparez une petite présentation  (durée dix minutes) d’un sujet d’actualité, dans la langue choisie, à énoncer devant un miroir.

PLANIFIER LA PRÉPARATION AU CONCOURS

Il s’agit d’un concours difficile, avec moins de dix pour cent de réussite, qui se prépare sur une petite année.

Il est nécessaire de travailler une vingtaine d’heures par semaine, sur 4 jours, et de destiner, en plus, une matinée à une épreuve blanche.

Cela peut se répartir, par exemple, en dix heures pour apprendre, quatre heures pour lire, deux heures de fiches, deux heures de traduction, une heure de présentation orale et une heure de présentation en langue étrangère.

GMF & la Fonction Publique Territoriale

NOUS SOMMES POUR CEUX
QUI RENDENT LA SOCIÉTÉ

PLUS HUMAINE
ET QUI EN FONT LEUR
VOCATION

En savoir plus