En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

5 conseils pour réussir le concours d'attaché territorial

Delphine Loez - 24/05/2017

Augmentez vos chances d’obtenir le concours d’attaché territorial. Suivez nos conseils pour mieux vous préparer.

Toutes les clés pour réussir le concours d'attaché territorial

cc-attache-territorial-seul.jpg

  • Choisissez les études adaptées

Rien de tel qu’une licence 3 de droit ou d’études politiques pour acquérir les fondamentaux juridiques, indispensables au concours.

Si vous en avez les moyens, n’hésitez pas à essayer d’entrer dans un IPAG (Institut de préparation à l’administration générale) ou un CPAG (centre de préparation à l’administration générale), qui vous offriront les plus grandes chances de réussite au concours d’attaché territorial.

Certaines de ces institutions proposent aussi des formations à distance, qui permettent de se préparer seul, en étant très encadré. Si vous êtes déjà agent du service public, pensez au CNFPT !

  • Assimilez les cours

Travaillez toujours plus que ce que l’on vous demande. Il va falloir sortir du lot. Apprenez vos cours encore et encore, jusqu’à les intégrer complètement. Cela laissera de la place pour le reste et vous permettra, croyez-le, de faire la différence.

Cette différence tiendra peut-être à une question d’orthographe, une façon d’écrire, une meilleure connaissance du sujet, la capacité à relier des éléments entre eux, à les synthétiser ou à une certaine aisance à l’oral.

  • Soyez curieux

L’année de votre concours doit faire la part belle à la lecture. Quotidiens généralistes, journaux spécialisés, sites d’actualités… Il est indispensable de s’intéresser à tout, ce qui de près ou de loin, peut avoir à faire avec la fonction publique.

Une campagne contre le harcèlement, un élu qui gifle un administré, une grève, un épisode de pollution : il faut engranger des connaissances sur tout et à chaque fois, se poser la question du point de vue d’un attaché territorial. Comment prévenir, réagir ou réparer ?

  • Prenez des vacances

Mais pas n’importe lesquelles : partez au moins dix jours, seul, dans un pays où est parlé la langue que vous avez choisie.

Si c’est possible, essayez aussi de prendre des cours de perfectionnement sur place. Voire même, si votre école ou votre université le propose, essayez de faire un stage à l’étranger : cabinet d’avocat, hôpital, cabinet d’urbanisme… les possibilités sont infinies. Si vous vous préparez seul(e) au concours, retrouvez ici nos conseils.

Et quoi qu’il en soit, partez à la rencontre des habitants, discutez avec eux des sujets d’actualité, des décisions politiques… frottez vous aux autres dans leur langue et changez-vous les idées.

  • Faites du sport

Cela n’a l’air de rien, mais la meilleure façon de réussir un concours, qui a été correctement préparé, bien sûr, est de faire attention à soi.

Dormir le mieux possible, manger assez de fruits et de légumes et surtout pratiquer une activité physique.

Le sport, surtout si vous le pratiquez à l’extérieur, vous permettra de mieux apprendre, de mieux mémoriser, de réguler votre humeur, de diminuer votre stress et de récupérer un sommeil de meilleure qualité. Cela se vérifie à partir d’une demi-heure de marche rapide quotidienne…