En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

FAQ Prélèvement automatique

Le prélèvement automatique, un moyen de paiement sûr et simple pour payer des factures régulières, comme votre cotisation d’assurance par exemple. 

Quel type de prélèvement choisir ?
  • Prélèvement ponctuel ou permanent ?

    La GMF vous offre la possibilité de régler vos cotisations d’assurance dans votre Espace client sur gmf.fr, par prélèvement ponctuel. 

    Dans ce cas, vous donnez une autorisation de prélèvement de votre compte valable une seule fois. Lors de la prochaine échéance, vous devrez à nouveau choisir un moyen de paiement.

    Le prélèvement permanent facilite la gestion de votre budget pour régler toutes les factures régulières ou récurrentes : abonnement d’électricité ou internet, téléphone portable, impôts …ou encore vos cotisations d’assurance.

    Dans ce cas, l’autorisation de prélèvement que vous donnez est permanente ; elle dure tant que vous n’y mettez pas fin. Le prélèvement est automatique, à une date fixe qui vous est toujours rappelée à l’avance sur votre avis d’échéance ou votre échéancier de mensualisation.

  • Prélèvement ou fractionnement ?

    Vous pouvez choisir le prélèvement pour régler votre cotisation d’assurance quel que soit le fractionnement souhaité : en 1 fois (fractionnement annuel), 2 fois (fractionnement semestriel), 3 fois (fractionnement trimestriel) ou 12 fois (fractionnement mensuel).

    A savoir : la mensualisation vous permet de globaliser votre budget assurance pour mieux le répartir sur l’année. Pratique, notamment si vous avez plusieurs contrats ! 

    En complément des avis d’échéance émis pour chacun de vos contrats, vous recevez un échéancier de mensualisation qui ordonnance les prélèvements mensuels.

  • IBAN / BIC, RUM, quézako ?

    IBAN et BIC sont les références bancaires qui vous sont demandées pour remplir  l’autorisation de  prélèvement. Mais de quoi s’agit-il et où les trouver ?

    L'IBAN (International Bank Account Number) est un numéro unique qui permet d'identifier un compte bancaire quel que soit l’endroit où il est tenu. Il compte au maximum 34 caractères, et sa longueur est fixée par pays. En France, sa longueur est de 27 caractères.

    Pour le reconnaître, c'est facile : sur votre RIB, il est précédé de l'abréviation IBAN, présenté par groupe de 4 caractères. 

    En complément de l’IBAN, les banques européennes demandent l'utilisation conjointe du BIC (Bank Identifier Code) pour identifier les bénéficiaires des virements européens. 

    Illustration – la présentation des RIB varie selon les établissements bancaire.

    IBAN BIC.png

    Par ailleurs, le formulaire d’autorisation de prélèvement comprend : 
    -    Vos nom et  adresse
    -    La nature du prélèvement (ponctuel ou régulier)
    -    La date de signature du mandat
    -    Votre signature

    Important : si vous changez de banque ou si vous souhaitez utiliser un autre compte bancaire pour votre prélèvement, pensez à communiquer vos nouvelles coordonnées bancaires à la GMF.

    La RUM (Référence Unique du Mandat) identifie un seul mandat, pour un créancier donné, pour un compte débiteur donné.
    La RUM est définie par le créancier et doit être fournie dans chaque correspondance du créancier avec le débiteur.

  • Le prélèvement, comment ça marche ?

    Une fois le prélèvement automatique mis en place, l’organisme créancier est tenu de vous informer des dates et des montants des prélèvements. Votre avis d’échéance GMF précise ces informations pour chacun de vos contrats. Si vous avez opté pour la mensualisation, votre échéancier de mensualisation vous indique le montant qui sera prélevé chaque mois.

    Vous recevez ces documents quelque temps avant que leur montant ne soit débité, ce qui vous permet de les contrôler et éventuellement de les contester en faisant opposition
    Cela vous permet également de vous assurer que votre compte est suffisamment approvisionné à la date prévue pour le prélèvement. 

    En cas d'absence ou d'insuffisance de provision sur votre compte, la banque rejette l'ordre de paiement. Cet incident de paiement peut entraîner des frais bancaires (qui ne peuvent cependant pas excéder le montant de l'ordre de paiement rejeté, dans la limite d'un plafond de 20 euros).

    A noter : contrairement au rejet de chèque cet incident n’est pas signalé à la Banque de France en tant qu’incident de paiement 

    Dans ce cas, mieux vaut contacter immédiatement l’organisme créancier pour demander le report du prélèvement et prévenir votre banque. 

  • En cas de désaccord sur le montant à prélever, que puis-je faire ?

    Il est possible de s’opposer à un prélèvement automatique en cas de désaccord avec le montant à la réception de la facture. 

    Pour faire opposition au prélèvement, vous devez d'abord en informer l'organisme créancier par écrit (de préférence en lettre recommandée avec accusé de réception).
    Vous devez ensuite écrire à votre banque, là encore de préférence en lettre recommandée avec accusé de réception, en lui indiquant très précisément à quelle opération vous souhaitez faire opposition.

    Il y a, pour ce type de demande, un délai de traitement à prendre en compte. Le tarif d'une opposition sur un avis de prélèvement varie d'une banque à l'autre (de 5 à 20 euros en moyenne).

    Si le prélèvement est effectué malgré l'opposition (en raison du délai de traitement automatisé), vous pouvez demander à votre banque de vous rembourser le montant débité.

  • Et pour arrêter le prélèvement permanent ?

    Pour mettre fin à un paiement par prélèvement automatique, il vous suffit de le demander par écrit à la GMF : GMF Assurances – Orléans Cedex 9 ou de contacter GMF en ligne au 0 970 809 809 du lundi au samedi de 8h à 20h, numéro non surtaxé. Si vous nous devez encore de l’argent, vous devrez alors opter pour un autre moyen de paiement (carte bancaire, chèque, etc.).

    Il vous faut également écrire à votre banque en lettre recommandée avec accusé de réception pour lui demander d'annuler l'autorisation de prélèvement donnée.

    N’oubliez pas de préciser le nom et les coordonnées de l’organisme, ainsi que les caractéristiques des prélèvements que vous souhaitez suspendre.

    Surveillez votre relevé de compte bancaire ;  en cas d’anomalie, signalez immédiatement le problème à votre agence bancaire.

Vous ne trouvez pas de réponses à vos questions? 

Envoyer un e-mail

Je suis Agent du Service Public