Pompiers : ce nouvel équipement va changer vos interventions !

Pompiers : ce nouvel équipement va changer vos interventions !

À l’instar des policiers et des gendarmes, les sapeurs-pompiers peuvent depuis septembre dernier et à titre expérimental utiliser des caméras-piétons pour filmer leurs interventions. Explications. 

Depuis 2013, pour faire face aux violences subies lors de leurs interventions, les policiers et les gendarmes sont autorisés à utiliser des caméras piétons. Objectif : identifier leurs éventuels agresseurs. Suite à la montée des agressions dont sont victimes les sapeurs-pompiers, c’est aussi leur cas aujourd’hui.

Les chiffres parlent d’eux même : là où ils étaient 2.280 à se déclarer victimes d’agressions en intervention en 2016, ils étaient 2.813 en 2017, soit une augmentation de 23% en un an. Des chiffres préoccupants qui ne semblent pas prêts de baisser : entre le 1er janvier et le 30 aout 2019, déjà plus de 1.300 agressions physiques ou verbales à l'encontre de sapeurs-pompiers ont été enregistrées par la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC). De son côté, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) assure que chaque jour, en France, 7 pompiers sont victimes de violences en intervention. Or, les sapeurs sont formés et engagés pour affronter le feu et les situations de gravité. Pas pour affronter les coups.

Caméra-piéton : une phase d'expérimentation qui doit durer jusqu'en février 2022

Voilà pourquoi un décret paru au Journal Officiel en juillet dernier – et applicable depuis le 5 septembre – autorise désormais l'utilisation de caméras individuelles par les sapeurs-pompiers dans le cadre d'interventions pouvant présenter un risque. Pour le moment, seuls la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) et le Service départemental d'incendie et de secours (Sdis) du Val d’Oise sont concernés. Mais les Sdis de Haute-Garonne, de Gironde, de Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire, du Morbihan, du Nord, des Pyrénées-Orientales, du Rhône et des Yvelines se sont également portés candidats à cette phase d'expérimentation qui doit durer jusqu'en février 2022.

Caméra-piétons : mode d'emploi

Concrètement, les caméras équipant les sapeurs-pompiers ne seront pas activées en permanence. Il est en effet espéré que leur simple existence permette de prévenir les agressions, qu’elles soient physiques ou verbales. Néanmoins, si celles-ci devaient arriver, le sapeur-pompier pourra alors prendre la décision de déclencher sa caméra dont il est équipé.

 

Qui pourra visionner les images des caméras ?

Les images récoltées ne seront pas transmises en temps réel et ne pourront être accessibles que par certaines personnes, à savoir :

  • Le Directeur départemental du service d’Incendie et de Secours, son adjoint et les agents individuellement désignés en charge du suivi de ces dossiers.
  • La police, la justice et l’inspection générale de la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises

 

Combien de temps seront gardées les images ? 

Sauf procédure judiciaire, les images et sons seront conservés pendant 6 mois, tandis que l’historique des accès aux images le sera pendant 36 mois. Ils seront ensuite effacés automatiquement. 

 

Quels sont les droits des personnes filmées ? 

Le droit d’opposition au tournage par la caméra « piéton » ne s’applique pas. Les droits à l’information et à l’accès aux données, qui sont définis précisément dans le décret, s’exercent quant à eux auprès des services d’incendie et de secours. En cas de contestation d’une limitation au droit d’accès, le recours s’exerce auprès de la Commission nationale informatique et liberté (Cnil).
 

 

Parce que vous avez choisi de mettre votre vie au service de celle des autres

Il est indispensable que vous soyez protégé par quelqu’un qui vous connaît bien. Avec l’Assurance Vie Pro de la GMF, vous êtes couvert au quotidien contre les risques de votre métier.

Vous bénéficierez par exemple d’une aide psychologique à la suite d’une agression, d’un accident du travail ou d’une procédure pénale. Sachez également qu’en cas d'arrêt de travail supérieur à 90 jours consécutifs, la GMF vous versera un capital.


Découvrir l'Assurance Vie Pro de la GMF 

Comment souscrire l'assurance Vie Pro ?

C'est très simple ! Vous avez plusieurs possibilités de souscription.

GMF vous accompagne pour répondre aux mieux à vos besoins :

J’appelle GMF au 0 970 809 809 ou je souhaite être rappelé.

Je me rends dans une agence GMF la plus proche de chez moi

 

Sources principales : Ministère de l’Intérieur, Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC)

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Devenir sapeur pompier volontaire
Devenir sapeur pompier volontaire

Envie de vous engager ? D’aider les autres ? Si vous en possédez les qualités intellectuelles et physiques, vous pouvez tenter de devenir sapeur-pompier volontaire. Ils sont déjà près de 200 000 personnes en France et représentent 4 pompiers sur 5. Mais cela n’est pas donné à tout le monde : allez, à l’entraînement !