L’assurance perte de revenus en 10 questions-réponses

Il faut parfois ajouter aux dépenses de santé le manque à gagner occasionné par un arrêt de travail. Aujourd’hui, selon une enquête IPSOS, 65 % des Français sont inquiets de faire face à une perte de revenus. Il s’agit d’une inquiétude légitime puisque 4 Français sur 10 admettent avoir subi une perte de salaire suite à la pandémie de Covid-19. Pour se prémunir des pertes de revenus, il est possible de s’assurer...

Jeune femme s'occupe de son assurance perte de revenus

Je suis malade ou blessé, ma perte de revenus est-elle prise en charge ?

Oui, en partie. Lorsque l’on fait face à un problème de santé, on est parfois obligé de s’arrêter de travailler. Pour les salariés, une prise en charge partielle est opérée par la Sécurité sociale. Comme l’explique le site web de l’Assurance Maladie améli.fr, « l'indemnité journalière que vous recevrez pendant votre arrêt maladie est égale à 50 % de votre salaire journalier de base ».

Pour les agents de la fonction publique, généralement, le traitement est conservé les 3 premiers mois d’arrêt de travail. En revanche, une perte de 50 % apparait au bout du 4ème mois. C’est par ailleurs l’employeur public qui finance et indemnise les arrêts de travail.

Pour éviter des pertes de salaires ou de traitement, il est possible de s’assurer. L’assurance perte de revenus permet de maintenir la totalité de votre salaire en cas d’arrêt maladie ou d’accident du quotidien. Elle agit comme un complément aux indemnités versées par la Sécurité sociale ou l’employeur public.

Une assurance perte de revenus : qu’est-ce que c’est ?

Une assurance perte de revenus indemnise l’assuré lorsqu’il subit une perte de revenus liés à un arrêt de travail :

  • pour maladie,
  • ou à la suite d’un accident de la vie.

C’est un moyen de maintenir son salaire à 100 % lorsqu’un coup dur se produit. L’assuré est protégé et sa famille aussi. A titre d’information, on estime à plus de 10 millions le nombre d’accidents de la vie chaque année. Ils aboutissent à près de 5 millions d’hospitalisations en urgence (Commission de la Sécurité des Consommateurs).

L’assurance perte de revenus et maintien de salaire GMF s’adresse-t-elle à tout le monde ?

Non. L’assurance perte de revenus et maintien de salaire GMF s’adresse à toute personne salariée ou agent des services publics en activité. Elle peut être :

  • salariée du secteur public (emploi contractuel),
  • fonctionnaire d’état, des collectivités territoriales ou relevant de la fonction publique hospitalière,
  • salariée du secteur privé (emploi en entreprise, association, etc.).

En revanche, elle ne concerne pas les travailleurs indépendants et les professions libérales.

Que prévoit l’assurance perte de revenus ?

A minima, l’assurance perte de revenus couvre

  • l’Incapacité Temporaire de Travail (ITT)

    en versant un complément à la prise en charge par la Sécurité sociale ou l’employeur public sur la base de votre salaire ou traitement. En option, il est possible de demander en option une indemnisation des primes liées à l’activité pour les agents publics

  • l’Invalidité Permanente
     

    par le versement d’un capital ou d’une rente établie en fonction du taux d’invalidité

  • le Décès ou la Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA)

    versement d’un capital. En option, il est possible d’obtenir le versement d’un capital supplémentaire relatif au nombre d’enfants de moins de 25 ans de l’assuré.

 

Outre l’indemnisation, l’assurance perte de revenus inclut également les prestations d’assistance suivantes en cas de sinistre :

  • le recours à une aide-ménagère,
  • la garde d’enfants ou de personnes dépendantes,
  • un accompagnement psychologique.

Une absence pour maladie ou accident, c’est fréquent ?

Plutôt oui. En 2019, 44 % des salariés ont fait face à un arrêt maladie en France. En moyenne, il faut savoir qu’un salarié est absent 17,2 jours par an selon le baromètre annuel sur l'absentéisme au travail du cabinet de conseil Ayming.

En revanche, contrairement aux idées reçues, les fonctionnaires sont moins absents. En 2018, 3,9% des agents de la fonction publique ont eu un arrêt de travail d’au moins un jour.

Je me suis blessé hors du cadre du travail : l’assurance perte de revenus m’indemnisera-t-elle ?

Oui. Vous êtes tombé dans les escaliers chez vous ou vous êtes blessé en faisant du sport ? Si vous êtes dans l’impossibilité de travailler, l’assurance perte de revenus est là pour maintenir votre niveau de salaire en totalité.

Par exemple, vous touchiez 2 000 € par mois en tant que professeur et vous avez eu un accident et êtes arrêté 6 mois.  Sans assurance « maintien de revenu », votre salaire sera porté à 1 000 € au bout de 3 mois. Avec l’assurance, vous conserverez 100 % de votre salaire. Vous pouvez donc récupérer sans avoir à vous souciez des rentrées d’argent.

La garantie intervient également en complément y compris pour les accidents de service ou de travail.

Je suis enceinte : ai-je besoin de l’assurance perte de revenus ?

Non : elle n’est pas directement utile car le suivi médical de grossesse et le congé légal de maternité sont pris en charge par la Sécurité sociale.

Si l’assurance perte de revenus n’est pas utile durant cette période, vous pouvez souscrire à une complémentaire santé pour couvrir tous les frais de santé non pris en charge totalement par la Sécurité sociale (examens, échographie, médecines douces, chambre particulière à la maternité…)  et pour bénéficier d’une « prime de naissance ». Cela vous permettra de couvrir les dépenses qu’accompagnent l’arrivée d’un nouveau-né (achat d’un berceau, couches, vêtements, biberon, etc.).

Concernant l’assurance perte de revenus, celle-ci pourra être utile avant et après le congé légal en cas d’arrêts pathologiques.

Les jours de carence sont-ils pris en charge ?

Les salariés du secteur privé sont soumis à 3 jours de carence, ceux de la fonction publique à une journée. C’est seulement à partir de ce délai que sont versées les indemnités de la Sécurité sociale.

Les agents publics ont une journée de carence à leur charge.

Généralement, les assureurs agissent en complément de la Sécurité sociale. Ils n’assurent donc pas le délai de carence.

Schéma indemnisation perte de revenus : c'est seulement après le délai de carence (3 jours pour le secteur privé, 1 jour pour le secteur public) qu'une indemnisation par la sécurité sociale / employeurs et l'assurance perte de revenus peuvent entrer en jeu.

Je bénéficie d’une augmentation, serai-je indemnisé à hauteur de mon nouveau salaire ?

Bien entendu, c’est souvent prévu par les contrats d’assurance perte de revenus. En revanche, pensez bien à indiquer à votre assureur le montant de votre nouveau salaire pour qu’il soit pris en compte en cas de sinistre.

L’assurance perte de revenus fonctionne-t-elle en cas de Covid-19 ?

Si l’assuré fait l’objet d’un arrêt maladie, en théorie, la plupart des assurances le couvrent.  

Chez GMF, nous allons plus loin : depuis le 8 mars 2021 les assurés GMF disposent d’une assistance à domicile en cas d’hospitalisation liée à la Covid-19 sur le territoire français (Métropole et DROM).

 

Ceci est valable jusqu’à la fin de l’année. Elle inclut :

  • la livraison de repas, courses et médicaments,
  • le soutien scolaire en ligne,
  • des prestations « au domicile » à partir de J+10, lorsque la période de contagion est passée : aide-ménagère, transports des enfants, etc.


L’assurance perte de revenus de GMF Atout Prev vous permet de vous protéger des conséquences de vos soucis de santé ou d’un accident grave. En fonction de vos besoins, les garanties et le montant des primes évolueront. Pensez à faire un devis. Ou vous pouvez faire une simulation de perte de traitement en cas d’arrêt.

Comment souscrire l'assurance maintien de salaire ?

Assurance maintien de salaire et perte de revenus

Découvrez nos formules d’assurance maintien de salaire

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Est-il possible de cumuler 2 mutuelles santé ?
Est-il possible de cumuler 2 mutuelles santé ?

Votre entreprise vous propose désormais une couverture complémentaire santé mais n’est pas suffisante pour couvrir vos soins d’optiques ou dentaires ? Il est possible de souscrire à une deuxième mutuelle santé pour compléter vos garanties.