Télétravail : une bonne hygiène de vie, ça se travaille aussi !

Woman Stretches At Office Desk

Avec la crise sanitaire, nous avons dû réduire loisirs et déplacements et pour beaucoup d’entre nous, travailler à distance.

« le télétravail risque d’augmenter la sédentarité, qui est néfaste pour la santé physique et mentale. Mais il offre aussi l’opportunité de prendre de nouvelles et bonnes habitudes   »

Coralie Dumoulin, chargée de recherche à la Chaire Prévent-Horizon 

Gardez le rythme

La première clé d’un télétravail réussi est de conserver un rythme de vie régulier et de continuer à prendre soin de soi : se lever, se coucher et prendre ses repas à heures fixes, dormir au moins 7 heures par nuit, mais aussi s’habiller et se coiffer avant de commencer sa journée derrière son écran.

Bougez seul ou à plusieurs

En télétravail, on passe beaucoup de temps assis. « Saisissez toutes les occasions pour bouger, reprend Coralie Dumoulin. L’Anses* recommande de se lever toutes les deux heures minimum, par exemple en marchant et s’étirant, et surtout de pratiquer une activité physique régulière : une demi-heure, cinq jours par semaine et des séances de renforcement musculaire et d’assouplissement deux fois par semaine ». Les salles de sport sont fermées ? « Jardiner, faire le ménage, monter des escaliers, c’est déjà de l’activité physique. Vous pouvez aussi improviser des séances de sport en utilisant des objets du quotidien : chaise, bouteilles d’eau remplies ». La règle est surtout d’organiser son programme et de s’y tenir. Pour y parvenir, le mieux est de choisir une activité qui vous plait, de vous fixer des objectifs atteignables et de planifier vos séances dans votre agenda. Pratiquer à plusieurs, même à distance, peut aussi motiver.

Préparez-vous des repas équilibrés

Moins on bouge, plus on a tendance à manger. Surtout l’hiver, des aliments riches en graisses et en sucres. En télétravail, le défi est d’éviter le grignotage et de se préparer de vrais repas, à prendre à table et pas devant un écran. « L’important est de manger équilibré, en quantités raisonnables. Surtout éviter les plats tout prêts, ultra-transformés, reprend Coralie Dumoulin. Pourquoi ne pas profiter du temps de déplacement gagné grâce au télétravail pour se cuisiner des petits plats maison ? Ils reviennent moins chers et, réalisés avec des produits sains et de saison, présentent aussi l’avantage de stimuler notre production d’anticorps ». Dernière astuce pour vous simplifier la vie : prévoyez vos repas sur une semaine et préparez quelques plats à l’avance, qu’il suffira de réchauffer.

* Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Les applications en ligne sont vos alliées

applications
Pour bien manger :

  • Foodvisor pour calculer ses apports caloriques à partir d’une photo
  • Etiquettable pour une alimentation plus durable et respectueuse de l’environnement
  • Yuka pour apprendre à mieux faire ses courses

Pour bouger : toutes les applis recommandées par le ministère des Sports pour pratiquer des activités physiques à domicile sont recensées ici. Il y en a pour tous les goûts

Pour améliorer globalement sa qualité de vie : ARYA V, l’appli Sport et Santé qui propose un accompagnement personnalisé, quel que soit le niveau de forme physique (lancement prévu en janvier 2021, par Coralie Dumoulin).

 


 

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

Le télétravail dans la fonction publique en pratique
Quand la fonction publique se convertit au télétravail

Jusqu’alors peu ancré dans la culture des fonctionnaires, le travail à distance a vu ses conditions assouplies le 6 mai dernier par décret. Un aménagement qui devrait donner un vrai coup d’accélérateur à cette pratique, encouragée par le gouvernement dans le contexte de crise sanitaire.

Lire la suite
Mutuelle santé et dépassement d'honoraires
Mutuelle santé et dépassement d'honoraires : tout ce qu'il faut savoir

Certains praticiens sont autorisés à réaliser des dépassements d’honoraire dans le cadre de consultations ou d’actes médicaux. Ces dépassements ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Ils reposent donc sur l’assuré. Toutefois, la mutuelle ou la complémentaire santé peuvent rembourser ce surcoût. Dans quelle mesure ? Quelle mutuelle ou complémentaire peuvent prendre en charge les dépassements d’honoraires ?

Lire la suite