Blouses blanches : un service de garde pour vos enfants

Blouses blanches : un service de garde pour vos enfants

Les écoles et les crèches sont réquisitionnées pour accueillir les enfants des professionnels de santé et des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire du Coronavirus (Covid-19). Ce service de garde est adapté à chaque territoire.

Copiez-collez ce code pour ajouter l'infographie à votre site :

 

Après la fermeture des écoles et des crèches, GMF et toute la population soutiennent les professionnels de santé et les soignants qui prennent en charge les patients atteints du coronavirus. Pour leur permettre de lutter contre la pandémie de COVID19, le ministère de l’Éducation nationale accueille, en concertation avec les mairies et les conseils départementaux, leurs enfants, scolarisés à l’école maternelle, primaire et au collège. Ce dispositif dédié, mis en œuvre depuis le lundi 16 mars, concerne les moins de 16 ans dont les parents doivent impérativement se rendre à leur travail.

Toutes les personnes en première ligne pour la lutte contre la pandémie sont concernées

En fait, ce service de garde s’adresse à tous les professionnels travaillant en établissements de santé publics/privés et en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées. Les professionnels de santé libéraux sont également inclus dans le dispositif : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages- femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées... Dernière catégorie concernée : les parents travaillant dans les services de l’État (central et déconcentré) : chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) et des préfectures, agents du ministère des solidarités et de la santé chargés de la gestion de l’épidémie.

Comment inscrire son enfant en garde prioritaire ?

Pour faciliter l’organisation, les parents blouses blanches et les personnels indispensables à la lutte contre le coronavirus doivent prévenir les établissements de leurs besoins. Leurs enfants sont accueillis sur présentation de leur carte professionnelle de santé (CPS), ou d’une fiche de paye avec mention de l’établissement employeur, ou encore d’une attestation de l’ARS.

Parallèlement, le Gouvernement met en place sur le site https://mon-enfant.fr/ un portail qui permettra à chacun d’inscrire son enfant pour demander une place d’accueil prioritaire.

Le but : permettre aux préfets de mieux juger des besoins. Les lieux d’accueils sont les établissements scolaires habituels ou proches. Dans certaines régions comme le Grand Verdun, différents sites scolaires sont regroupés, ouverts aux horaires de l’école et du périscolaire, c’est-à-dire de 7 h à 18 h 30. Dix enfants maximum sont scolarisés par site avec deux animateurs. Tout le personnel respecte les règles des « gestes barrières » et les enfants se lavent fréquemment les mains.

S’agissant de la prise en charge des enfants de moins de 3 ans, les crèches hospitalières restent ouvertes en adaptant leurs organisations par petits groupes d’enfants. Les établissements d’accueil du jeune enfant et maisons d’assistants maternels demeurent aussi en place. Dans le Grand Est, particulièrement touché par l’épidémie, des crèches ont aussi été réquisitionnées par l’État pour accueillir les enfants du personnel soignant.

Personnels de santé

En tant qu’agent de la Fonction Publique Hospitalière, vous méritez une attention particulière. Vous avez choisi de mettre votre vie au service des citoyens, il est indispensable que vous soyez protégé par quelqu’un qui vous connaît bien.

Découvrir mes offres dédiées

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Prix Hélioscope-GMF : les candidatures de la 22ème édition sont ouvertes !
Prix Hélioscope-GMF : les candidatures de la 22ème édition sont ouvertes !

Créé par la Fondation des Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France et GMF, le Prix Hélioscope-GMF met en lumière et récompense, chaque année et depuis 1998, l’engagement et la coopération des équipes hospitalières qui mettent toute leur énergie au service des malades et leur famille, en développant des actions en faveur du mieux-être des personnes hospitalisées.