En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Enseignement par la classe inversée

Yolène Thorez - 19/10/2016

Christophe Le Guelvouit est professeur de mathématiques à Bourges en classe de 5e et de 3e. Depuis 4 ans, il propose à ses élèves un enseignement en « classe inversée ».

 

Classe inversée.jpg

Qu’est-ce que la classe inversée ?

La classe inversée ou pédagogie inversée, est souvent présentée de la manière suivante : le cours en vidéo à la maison et les exercices en classe. Pour ma part, je préfère la formuler autrement : je laisse des tâches plus simples à faire hors de la classe pour mieux accompagner les élèves en cours.

Comment se préparer à la classe inversée ?

Je prépare de courtes capsules vidéo qui abordent des notions de cours ou qui servent de correction à des exercices. Ces vidéos sont mises à disposition à la maison sur internet ou sur une clé usb. En classe, ils avancent en autonomie sur une liste d’exercices, seuls ou en groupe, et je passe les voir pour répondre à leurs questions.

Quels sont les avantages de la classe inversée ?

D’abord, j’ai davantage de temps à consacrer à chacun en classe et je gère mieux l’hétérogénéité des élèves, les meilleurs comme les plus en difficulté. Mon positionnement a aussi changé, je suis davantage dans l’accompagnement des élèves que dans la transmission unilatérale du savoir. Les élèves apprécient particulièrement de ne plus être bloqués sur des exercices et, surtout, ils semblent moins s’ennuyer en classe puisqu’ils avancent vraiment au rythme qui leur convient. Le fait de pouvoir accéder aux cours quand ils en ont besoin leur plait aussi. La classe inversée permet également de désamorcer de nombreux conflits dans les familles autour des devoirs. Les parents peuvent mieux accompagner leurs enfants car ils ont accès au contenu du cours. Certains en profitent pour revoir des notions qu’ils avaient oubliées. D’après l’association Inversons La Classe ! dont Christophe est le secrétaire général, 10 000 à 15 000 praticiens auraient déjà adopté la classe inversée en France.

Une confiance renouvelée
  • 3,47
    millions de sociétaires à nous faire confiance

  • 99%
    de clients satisfaits(1)

  • 1er
    assureur des agents du service public(2)