Le 100% santé dentaire : ce qui va changer pour vos soins

GMF - 23/09/2019

C’est un fait : les Français vont assez peu chez leur dentiste. En cause : le coût souvent élevé des prothèses dentaires. Entrant en vigueur à partir du 1er janvier 2020, le 100% santé dans le secteur dentaire devrait leur permettre d’avoir accès à une liste d’équipements – fixée par la loi – sans le moindre à reste à charge. On vous explique tout !

Parmi les européens, les Français n’arrivent qu’en 9ème position en termes de fréquence de visite chez leur dentiste : moins de la moitié des Français se rend chez le dentiste au moins une fois par an, contre plus des deux tiers des Britanniques ou des Allemands.

De même, 17% des Français ont déjà renoncé à effectuer des frais dentaires du fait de leur coût. Chez les ménages les plus modestes, ce taux grimpe à 28%.

Le 100% santé devrait contribuer à changer la donne, en créant trois paniers d’actes prothétiques. 

Le panier de prothèses dentaires « 100% santé » : zéro reste à charge pour les patients !

Le panier « 100% santé dentaire »  comprend un large choix de prothèses dentaires fixes ou mobiles : couronnes, bridges, dentiers. La qualité esthétique des matériaux proposés (céramique, céramo-métalliques, inlays, zircone) dépend de la localisation et de la visibilité de la dent.

Les assurés recourant aux équipements de ce panierne paieront plus le moindre reste à charge :

  • À partir du 1er janvier 2020 pour les couronnes et bridges ;
  • À partir du 1er janvier 2021 pour les prothèses amovibles et les réparations.

On estime qu’à l’heure actuelle, 46% des actes prothétiques au niveau dentaire seraient éligibles au 100% santé.

Le panier de soins « tarifs maîtrisés » : un reste à charge limité.

Les prix seront également plafonnés pour certains soins de qualité supérieure réalisés sur les dents intermédiaires et postérieures. En d’autres termes, ces prestations seront donc moins coûteuses mais, contrairement au panier 100% santé, les complémentaires santé n’auront pas l’obligation de prendre en charge l’intégralité des frais non remboursés par l’Assurance maladie.

Ce plafonnement des tarifs devrait toutefois considérablement limiter le reste à charge des patients.

 

Le panier de soins « tarifs libres » : la liberté d’avoir accès aux matériaux les plus sophistiqués

Enfin, 29% des actes prothétiques réalisés à l’heure actuelle devraient continuer à s’effectuer sous le régime actuel des « tarifs libres ».

Les dentistes continueront à fixer eux-mêmes leur prix. Le remboursement se fera dans les limites de la prise en charge par l’Assurance maladie et du contrat de complémentaire santé souscrit par l’assuré.

Conserver ma complémentaire santé, une bonne idée ?

Pour bénéficier du 100% santé pour vos prothèses dentaires, vous devez disposer d’une complémentaire santé « responsable » : celle proposée par votre entreprise si vous êtes salarié du privé, celle que vous avez souscrite personnellement si vous êtes agent public, retraités, étudiants ou sans-emploi.

Vous souhaitez bénéficier des dernières innovations en termes de prothèses dentaires ? Choix du matériau sur dents non visibles, pose d’implants dentaires, orthodontie enfant, tels sont les soins qui ne bénéficient pas du 100% santé. Il reste recommandé de disposer d’une d’une couverture aux garanties solides, comme la complémentaire Santé Pass ou la surcomplémentaire Santé Pass de la GMF.

Sources :

  • https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/181306_-_dp_-_100_sante.pdf
  • https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/100_sante-des_soins_pour_tous_100_pris_en_charge.pdf
  • https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/100pourcent-sante/espace-professionnels/les-nouvelles-mesures-dentaire/
  • https://www.ameli.fr/assure/actualites/des-protheses-dentaires-bientot-remboursees-100  *
    * L’article semble ne plus être disponible en ligne. Toutefois, la mémoire des moteurs de recherche atteste de la validité de l’information donnée sur le panier « tarifs maîtrisés »

Cet article vous a été utile ?