En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Les nouveautés de la rentrée en primaire

Delphine Loez - 11/09/2017

Lors de sa conférence de presse de rentrée, le 28 août 2017, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a déroulé une série de mesures qui concerneront enseignants, élèves et parents dès cette rentrée. Voici quelques-uns des points clés annoncés pour le premier degré.

 

rentreescolaireprim_visuel.jpg

RENTRÉE MÉDIATISÉE

En un temps très court, le ministre a tenu sa conférence de rentrée et s’est montré très présent sur le terrain médiatique. Il annoncé une série de mesures, parmi lesquelles la hausse du budget de l’Education nationale. Cette rallonge d’un montant de 1, 2 milliard d’euros pour 2018 est à souligner dans un contexte de rigueur budgétaire. A priori cet argent serait affecté à la création de postes supplémentaires à l’école primaire. Un peu plus de 4000 postes ont déjà été créés pour cette rentrée.

 

OBJECTIF PRIMAIRE

Le ministre a de nouveau évoqué la liberté concernant les rythmes scolaires, et l’évaluation qui en serait faite. Il a aussi parlé du chantier des vacances scolaires, plus longues en France que dans les autres pays européens. Mais surtout, les 6 791 700 élèves en premier degré font l’objet d’une ambition forte : l’objectif est que, en 2022, 100 % des élèves maîtrisent les savoirs fondamentaux  (lire écrire compter et respecter autrui) à la fin du 1er degré.

 

MATERNELLE ET LANGAGE

Jean-Michel Blanquer a souligné que les ambitions concernant l’école primaire commencent dès les premières années de la scolarisation. Il a qualifié l’école maternelle, d’ « école du langage » en soulignant son rôle crucial. En revanche, les mesures précises qui viseraient à renforcer cette compétence en maternelle n’ont pas encore été annoncées.

 

CÔTÉ COURS PRÉPARATOIRE

La rentrée 2017 marque l’arrivée d’évaluations diagnostiques nationales, en CP. Elles devront avoir lieu dès le mois de septembre. Ces évaluations concernent l’ensemble des élèves de CP, ils sont à peu près 750 000, et porteront sur leurs connaissances en français et en mathématique. Elles sont présentées comme une future base de travail pour les enseignants. Par ailleurs, le dédoublement des classes de CP en REP est une mesure phare. Les classes à 12 seront mise en place dès la rentrée en REP + et progressivement étendue aux REP et aux CE1 (de REP et REP +).

 

STAGES DE RÉUSSITE EN CM2

Des stages de remise à niveau seront proposés aux élèves en difficultés, en mathématique ou en français. Sur la base du volontariat, tant celui des élèves que celui des enseignants, ils devraient se dérouler à raison de trois heures par jour pendant 5 jours, pendant les vacances de printemps ou celles d’été.

 

CÔTÉ MUSIQUE

« La musique est un des langages, et le langage, c’est la vie », déclarait le ministre, interrogé sur sa suggestion de faire la rentrée en musique. Il a aussi précisé que les élèves devaient apprendre la marseillaise, en CM1 par exemple. Sans que cela ne devienne un exercice quotidien, il souhaite que les élèves soient capables de la chanter à l’occasion de fêtes nationales.

 

CHANTIERS MULTIPLES

En relation étroite avec le ministère de la culture, le ministère de l’éducation nationale entend soutenir, promouvoir et étendre les initiatives destinées à susciter le goût de la lecture. Il a aussi, entre autres, mentionné le rôle primordial du sport et de la santé, celui de la formation des enseignants,  et le renforcement du rôle des parents… De nombreuses affaires à suivre !

GMF & l'Education Nationale

Nous sommes pour ceux
qui rendent la société

plus humaine
et qui en font leur
vocation

En savoir plus