Cyberharcèlement à l’école : comment aider tous les élèves ?

Cyberharcèlement à l’école : comment aider tous les élèves ?

Découvrez toutes les informations sur le cyberharcèlement à l’école. Nos conseils pour y faire face de la manière la plus efficace ainsi que les renseignements nécessaires en cas de besoin 

Le cyberharcèlement à l’école en quelques chiffres

09-17-enfant-harcele.jpg

 

Le cyberharcèlement à l'école est un acte agressif, intentionnel et répétitif, perpétré à l’encontre d’une victime, à l’aide de moyens électroniques.

  • 40 % des élèves avouent avoir déjà subi une agression en ligne.
  • 22 % des enfants harcelés n’en parlent à personne. 
  • Dans 85 % des cas, c’est le fait d’un groupe.
  • 61 % des élèves harcelés disent avoir des idées suicidaires. 

Le cyberharcèlement touche aussi les enseignants

Le recours à Internet introduit une déshumanisation des rapports et lève nombre d’inhibitions. Cependant, l’écran ne protège pas de la justice : le harcèlement moral est un délit. Et ce délit a des conséquences judiciaires (1).

Comment faire face au cyberharcèlement ?

1) Responsabiliser les témoins

La place du témoin est cruciale, c’est lui qui peut le plus facilement faire évoluer les situations.

Au lieu de camper sur une posture passive ou complice,  le témoin peut au contraire aider à briser le silence et accompagner la personne harcelée. Des jeux de rôles apprennent à se comporter de façon responsable, à ne pas encourager le harcèlement et à aider les victimes.

En Finlande, il existe un programme nommé KIVa, qui a permis de diviser par deux les cas de harcèlement.

C’est un programme de sensibilisation couplé à une brigade d’intervention auprès du harceleur et de la victime. Elle se compose d’adultes formés et d’élèves volontaires. 

2) Soutenir les victimes de harcèlement

Pour pouvoir aider une victime de harcèlement, encore faut-il pouvoir la reconnaître. Les signaux sont ténus : mal-être, repli sur soi et multiplications de comportements inhabituels  (chaussures perdues, téléphone égaré, élève trempé…).

Là encore les jeux de rôles ou les discussions autour du harcèlement délient parfois les langues.

En cas de harcèlement avéré, il faut orienter l’élève vers le directeur d’établissement qui mettra le protocole harcèlement en place(2). Si c’est possible, essayez de créer un espace de parole, d’établir une relation de confiance, montrer à l’enfant qu’il existe des solutions et qu’il n’est pas coupable.

3) Travailler avec les cyberharceleurs

Les « bourreaux » ont très rarement des troubles de la personnalité.

L’immense majorité de ceux qui harcèlent sont des enfants tout à fait normaux qui n’hésitent pas à recourir à tous les moyens possible pour être populaires.

Avec ces enfants, la méthode Pikas a fait ses preuves : c’est celle des intérêts communs. Elle vise à développer l’empathie chez les harceleurs et à les rendre acteurs du bien être de la victime.

En classe, l’une des rares actions possibles est préventive et passe justement par le développement de l’empathie. C’est possible dès la maternelle, à l’aide d’outils comme le jeu des trois figures de Serge Tisseron (3).

Bon à savoir : 

Le numéro dédié au harcèlement en ligne à afficher dans la classe
N° VERT « NET ÉCOUTE » : 0800 200 000
Gratuit, anonyme, confidentiel et ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

gamification
« Serious games » : quand les enseignants se prennent au jeu

Motivation renforcée, engagement accru, créativité développée… les bienfaits du jeu ne sont plus à prouver ! Du primaire au secondaire, les enseignants commencent à s’en emparer : c’est ce qu’on appelle la gamification, ou ludification. Ce concept récent consiste à intégrer des mécanismes de jeu dans les méthodes d'apprentissage. Mais pourquoi y avoir recours ? Comment bien utiliser les jeux pour l’apprentissage scolaire ? Des pionniers nous donnent leurs conseils.

Lire la suite
Un professeur et son élève en classe
De la maternelle au lycée, des outils pédagogiques pensés pour les enseignants

Pour GMF, partager et transmettre les savoirs contribuent à réduire les inégalités dans la société. C’est pourquoi GMF accompagne les enseignants dans leurs démarches éducative et citoyenne. Partenaire des principaux acteurs du monde éducatif, elle met à leur disposition des ressources en lien avec leurs programmes. Quelles sont les ressources disponibles ? Comment y accéder quand on est enseignant ? Des questions qui méritaient bien une réponse…

Lire la suite
Jeune enfant en train de dormir paisiblement
Élèves : bien dormir, ça s’apprend !

Loin de se limiter au seul mécanisme de récupération physique, le sommeil joue un rôle majeur dans les apprentissages. Mais que fait le cerveau quand on dort ? Et comment apprendre à bien dormir ? Éléments de réponse avec Amandine Rey, chercheuse en psychologie cognitive, neuropsychologue et Maître de conférence à l’université Lyon 1, spécialiste des liens entre sommeil et apprentissages, qui nous explique comment les enseignants peuvent aider leurs élèves à retrouver les bras de Morphée pour améliorer leurs performances scolaires.

Lire la suite