Enseigner dans une école européenne, comment faire ?

Enseigner dans une école européenne, comment faire ?

La France dispose d’un réseau d’enseignement international unique, d’un bout à l’autre de la planète. Mais il existe aussi, à nos frontières, des établissements d’excellence portant un projet de citoyenneté et d’échange culturel communautaire : les écoles européennes. Comment tenter l’aventure ?

Qu’est-ce qu’une école européenne ?

C’est un établissement public d’enseignement niveau maternel, primaire ou secondaire financé conjointement par l’Union européenne et un État membre.

Créées dans les années 1950 pour scolariser les enfants des fonctionnaires communautaires, ces écoles européennes (EE) ont construit leur propre modèle d’enseignement multilingue et multiculturel, sanctionné par un Baccalauréat européen.

Depuis 2005, ce diplôme peut être préparé par d’autres établissements, les écoles européennes agréées (EEA). Ces dernières s’engagent par voie de convention à offrir un enseignement conforme aux exigences pédagogiques des EE.

À ce jour, 14 EE accueillent des enseignants, détachés ou recrutés sur place. Les 18 EEA - trois autres sont en cours d’agrément - sont seules responsables de leur recrutement, puisqu’elles ne relèvent que du cadre national pour leur administration et leur financement.
 

ampoule-gmf.png
chiffres

À la rentrée 2020, les 14 écoles européennes (EE) regroupaient un peu moins de 27 000 élèves de 128 nationalités différentes. On y dénombrait près de 1350 personnels détachés par les États membres, dont 200 Français et un bon millier de chargés de cours. Le taux de réussite au Baccalauréat européen, sur les 15 dernières années, est quasi constant à 98 % sur l’ensemble de la population scolaire des EE et EEA (10 000 élèves, 1250 enseignants).

option déménagement avec le contrat d’assurance habitation

Préparez gratuitement et en toute sérénité votre déménagement grâce à l’option déménagement avec le contrat d’assurance habitation GMF Domo Pass et/ou bénéficiez de 10 % de remise sur un déménagement chez l’un de nos deux partenaires.

Comment candidater pour un poste ?

Les écoles européennes recrutent des titulaires de l’Éducation nationale ayant au moins trois ans de service : professeurs agrégés ou certifiés, professeurs d’éducation physique ou sportive, professeurs des écoles, conseillers principaux d’éducation.

La mobilité de ces enseignants se réalise par un détachement – position qui garantit la continuité des droits à l’avancement et à la retraite tout en étant hors de son corps d’origine – sur les postes des écoles européennes.

Les personnels du second degré sont affectés dans l'académie de Strasbourg, ceux du premier degré sont placés auprès de l'inspection académique de la Moselle.

Les chargés de cours sont directement recrutés sur place, tout comme les personnels des EEA.

Pour effectuer vos premières démarches :
https://www.education.gouv.fr/les-postes-dans-les-ecoles-europeennes-3005

Mieux connaître les statuts du personnel détaché des EE :
https://www.eursc.eu/fr/Office/official-texts/basic-texts/fr

Enseigner en Europe, des possibilités multiples

Le français est la deuxième langue étrangère la plus répandue en Europe après l'anglais : 12 % de la population du vieux continent parle notre langue et près de 7,5 millions d’élèves suivent des cours de/en français. C’est une opportunité dans une Europe qui coopère étroitement, grâce à plusieurs autres programmes ou réseaux :

  • Le programme Erasmus +
    Ce programme, offrant la possibilité d’aller enseigner dans un établissement d’enseignement à l’étranger, devrait être très significatif sur la période qui s’ouvre (2021-2027) avec un doublement de ses financements.

  • Les échanges franco-allemands

Mieux connaître le réseau de l’enseignement français à l’étranger :
https://www.education.gouv.fr/le-reseau-de-l-enseignement-l-etranger-aefe-mlf-aflec-12092

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Poste à profil : où en est-on ?
Poste à profil : où en est-on ?

Nouveaux critères de mobilité, transparence des procédures, recrutements ciblés : la loi de transformation de la fonction publique entre en vigueur. Elle s’est traduite dès la rentrée 2020 par le doublement des recrutements d’enseignants sur des « postes à profil ». De quoi s’agit-il ?