En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Dowino, création de serious games, films et applications avec engagements éthiques

Delphine Loez - 17/11/2016

Dowino, do you know ? Pierre-Alain Gagne est l’un des trois fondateurs de cette start-up implantée dans la région lyonnaise. Il nous retrace les grandes lignes de sa création et nous présente ses objectifs.

Serious game

Dowino est un studio de création de serious game. Nos serious game sont des jeux vidéos pédagogiques à forte utilité sociale. Ils visent à éduquer et sensibiliser enfants et adultes. Ils s’attaquent à de grandes problématiques comme le handicap ou la santé publique, par exemple.

C’est plus facile d’acquérir de nouvelles connaissances ou de comprendre un problème complexe en jouant. Nous proposons des jeux sur mesure pour des entreprises, des institutions publiques, des associations… Nous créons aussi des applications mobiles et des films d’animation didactiques.

Objectif santé

Nous sommes très attachés à la prévention santé. Nous avons par exemple développé GlucoZor qui s’adresse aux enfants diabétiques d’une dizaine d’année. Ils doivent s’occuper d’un dinosaure diabétique : le câliner, trouver le régime adapté, surveiller sa glycémie et même lui fournir de l’insuline. En prenant soin de son dinosaure, l’enfant apprend à faire attention à lui-même. Il comprend mieux sa maladie et ses contraintes.

Le plus souvent, nos clients viennent avec une problématique précise. Nous réfléchissons alors à un mécanisme de jeu, à un scénario et à un graphisme adapté. Et cela peut concerner bien d’autres domaines que celui de la santé : le développement durable, la réinsertion professionnelle, les risques environnementaux

Projets personnels

Nous développons aussi nos propres jeux, en autoproduction. Nous récoltons des fonds sur des plateforme de crowdfunding pour commencer à mettre le jeu en production. Nous avons par exemple produit un serious game nommé A blind legend. Il s’adresse aux non voyants et permet aussi de sensibiliser tout le monde à ce handicap.

C’est un jeu sans image mais en 3D, une prouesse technique. A ce jour, il a été téléchargé plus de 400 000 fois ! Nous venons de terminer la campagne d’appel de fond pour Smokitten. Ce jeu s’adressera aux personnes qui désirent arrêter de fumer. Quand l’envie se fera trop forte, l’ancien fumeur pourra faire des choses relaxantes, drôles ou qui libèrent avec le chaton de Smokitten…

Les créateurs

Les créateurs

A l’origine de dowino, nous sommes trois. Nordine Ghachi est directeur créatif et technique, Jérôme Cattenot directeur artistique, et moi gérant. Nordine et Jérôme travaillent ensemble depuis longtemps dans l’univers du serious game de du film d’animation. Moi je viens du marketing et de la grande consommation.

Un jour j’ai eu envie d’autre chose. Nous avons décidé de nous associer. Nous avons une volonté commune de bien faire les choses et nous sommes sensibles aux problématiques sociales.

Une belle ambition

Nous voulons changer le monde par le jeu vidéo. Le jeu est la première industrie culturelle mondiale. Mais il n’est pas ou peu utilisé pour des thématiques sociales. C’est pourtant le média le plus immersif, interactif et engageant : son potentiel est énorme.

Je suis fier du fait que la plupart de nos jeux rencontrent du succès et aient un impact social. Grâce à nos serious game, plusieurs milliers de personnes ont appris des choses et ont été sensibilisées au handicap, au vivre ensemble, aux problèmes environnementaux… Nous sommes représentatifs d’un changement de mentalité et de société. Et nous avons réussi à créer nos propres emplois, dans un contexte économique difficile.