En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

L'assurance complémentaire santé obligatoire

Publié le 05/07/2016

Depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises doivent proposer une couverture complémentaire santé à leurs salariés ce qui permet  à l’ensemble des salariés du secteur privé et du secteur associatif de bénéficier à minima du remboursement de certaines dépenses de santé non prises en charge en totalité par l’assurance maladie obligatoire. 

paragraphe

 

L’assurance maladie obligatoire, plus communément appelée Sécurité sociale, permet d’obtenir le remboursement d’une partie des dépenses de santé, laissant le restant (Ticket Modérateur) à la charge des assurés sociaux.

La législation a prévue qu’à partir du 1er janvier 2016, les entreprises privées et les associations sont tenues de mettre en place une couverture collective permettant à leurs salariés de bénéficier d’une assurance complémentaire santé.
 

Quelles sont les conditions d'adhésion ? 

L’entreprise négocie le contrat avec l’assureur sélectionné et en fait bénéficier ses salariés. Elle se charge également de la gestion du contrat (renouvellement, modification, résiliation…).

Cette assurance collective complémentaire santé est généralement obligatoire. Néanmoins, la loi prévoit quelques cas de dispense.

  • Présence dans l’entreprise avant décision unilatérale de l’employeur mettant en place le contrat.
     
  • Existence d’une autre couverture en qualité d’assuré ou d’ayant droit :
     
    • Complémentaire individuelle en cours au moment de l’embauche ou de la mise en place du contrat collectif. Vous pouvez conserver votre contrat jusqu’à la date d’échéance.
       
    • CMU-C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire), de l’ACS (Aide Complémentaire Santé),
       
    • Couverture collective : autre régime frais de santé collectif obligatoire, contrat groupe « Madelin »,
       
    • Régime local d’Alsace-Moselle,
       
    • Caisse d’assurance maladie des industries électriques et gazières (CAMIEG),
       
    • Mutuelle des agents de l’Etat ou des collectivités territoriales.
  • Salarié à temps partiel, salarié en CDD ou en contrat de mission (< 3 mois), apprenti : une dispense peut être demandée si les modalités juridiques instituant le dispositif de complémentaire santé collective le prévoient (durée, rémunération…). 

​La dispense doit être demandée à votre initiative au moment de l’embauche ou de la mise en place du contrat.
 

Quelles sont les garanties minimales de l'assurance complémenatire santé obligatoire?
 

Prestations acceptÉes prise en charge obligatoire
Honoraires du médecin, auxiliaires médicaux, biologie, transports Ticket modérateur
Médicament à Service Médical Rendu majeur (remboursés à 65%) Ticket modérateur
Hospitalisation Forfait journalier en totalité, sans limitation de durée
Optique de manière forfaitaire par période de 2 ans (annuel pour les enfants et évolution de la vue) Ticket modérateur : avec un minimum de prise en charge fixé à 100 € pour une correction simple, 200 € pour une correction complexe (150 € si correction mixte)
Dentaire (prothèses et orthodontie) A hauteur de 125 % du tarif conventionnel


Certains contrats peuvent prévoir des garanties optionnelles permettant une prise en charge de prestations supplémentaires.
 

Quel est le coût de l'assurance santé complémentaire obligatoire ?

Le coût de l’assurance santé dépendra du contrat souscrit par l’employeur, ainsi que de la nature des prestations dont la prise en charge est acceptée dans le contrat. Il est possible que l’employeur participe au paiement de tout ou partie des cotisations avec un minimum de 50%.
 

Quel est le terme du contrat ?

Le terme du contrat d’assurance complémentaire santé obligatoire se fait naturellement au terme du contrat de travail qui lie le salarié à l’entreprise (licenciement, démission, retraite…). Cependant, il est possible d’obtenir la portabilité des garanties dans les cas suivants :

  • Votre rupture de contrat n’est pas liée à une faute lourde.
     
  • Vous pouvez bénéficier de l’Assurance chômage suite à la cessation du contrat de travail.
     
  • Vous bénéficiez de la couverture complémentaire santé proposée par l’entreprise.

picto_caution_gmf.png
Attention
:
 Le maintien des droits est limité à 12 mois maximum et correspond à la durée d’ancienneté acquise chez l’employeur.
 

assurance_sante_gmf.png

Que propose GMF ?

GMF vous propose un contrat d’assurance santé responsable modulable vous offrant une couverture adaptée à vos besoins.

Avec la complémentaire santé SANTÉ PASS, vous vous couvrez pour tous vos frais de santé : soins courants, optique-dentaire-appareillages, frais d’hospitalisation. C’est vous qui choisissez le niveau de protection souhaité dans chaque grand domaine pour vous et les membres de votre famille.

Et pour vous accompagner dans vos démarches santé, nous mettons à votre disposition des services d’assistance et des réseaux de professionnels de santé agréés (tiers payant, tarifs négociés, services exclusifs).

 




Sans-titre-1.png

Bon à savoir

Si vous êtes déjà couvert par l’assurance complémentaire obligatoire de votre employeur et que vous souhaitez compléter vos garanties et disposer ainsi de meilleurs remboursements vous pouvez opter pour la Surcomplémentaire GMF.

En savoir plus la Surcomplémentaire santé

Cet article vous a été utile ?

Ces conseils peuvent vous intéresser