Coup de pouce en vue pour la prime des enseignants du premier degré

Coup de pouce en vue pour la prime des enseignants du premier degré

L’indemnité de suivi et d'accompagnement des élèves (ISAE) devrait être augmentée d’ici les prochains mois. Ayant fait cette annonce, Najat Vallaud-Belkacem n’en a pas encore précisé le montant. Réponse attendue début mai. 

Une bonne nouvelle pour les professeurs des écoles ! La ministre de l’Education nationale a indiqué, le 12 avril 2016, au micro de RMC, qu’elle trouvait « clairement légitime » une augmentation de leur rémunération, qui connaît un écart important avec celle des enseignants du second degré. Tout en reconnaissant qu’il est « un peu tôt pour faire des annonces précises », Najat Vallaud-Belkacem admet le travail supplémentaire de ces enseignants, notamment dû aux effets de la loi de refondation de l’école. 

Dans le détail, il s’agirait de revaloriser l’indemnité de suivi et d'accompagnement des élèves (ISAE), créée en 2013 pour les professeurs des écoles, et qui s’élève à 400 euros par an. Soit trois fois moins que l’indemnité de suivi et d'orientation des élèves (ISOE créée en 1993) des enseignants du second degré. Plus de la moitié de l’écart de salaire entre premier et second degré s’explique par ces primes. Les syndicats évoquent ainsi une question d’équité plus qu’une revalorisation

Un montant de 800 euros pour s’aligner sur l’ISOE

Selon le journal les Echos, la hausse consisterait à un alignement par étapes de l’ISAE sur l’ISOE. Un premier geste de 200 euros pourrait être fait en octobre, suivi d’un autre du même montant en avril ou mai 2017. Mais quid des 400 euros restants pour atteindre le même niveau que l’ISOE ? 

Parmi les syndicats, le SNUipp-FSU n’a pas tardé à réagir, en exigeant de « mettre fin à cette inégalité de traitement une bonne fois pour toute ». Et de réclamer une ISAE à 1200 euros « versée à tous les professeurs d’école avant la fin du quinquennat ». 

Dans l’attente d’un arbitrage du Premier ministre, on devrait probablement en savoir plus, début mai, lors des journées de « Refondation de l’école de la République »

Forte revalorisation de la prime (Mise à jour du 09/05/2016)

La prime des enseignants du premier degré passera de 400 à 1200 euros dès septembre prochain. Tout savoir sur l'annonce du Premier ministre

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

echec-scolaire
Échec scolaire : les neurosciences au secours des élèves

Chaque année en France, près de 100 000 jeunes sortent de l’école sans qualification ni diplôme. La crise de la Covid-19 n’a rien arrangé. Selon une étude réalisée en 2021, 87 % des 16-25 ans estiment qu’elle a pesé sur leurs études ou leur formation*. C’est 8 % de plus qu’en 2020. Avec les neurosciences cognitives, il est désormais possible de porter un nouveau regard sur l’échec scolaire et d’envisager des solutions nouvelles. L’avis de Sylvie Amici, Psychologue de l’Éducation nationale et présidente de l’association APsyEN.

Lire la suite