En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Lunettes de soleil au volant : pas n'importe quel modèle

Benoit Quenet-Beauvallet - 21/07/2017

C’est l’accessoire indispensable de l’été, cependant tous les modèles ne sont pas adaptés à la conduite. Montures, verres, traitements, nous vous proposons de faire un point complet sur la bonne paire au volant.

LA MONTURE ET LA VISION LATÉRALE
 

Certes, certains modèles à grosse monture sont très tendance, mais réservez-les pour la plage ! Au volant, la monture ne doit pas réduire votre champ de vision, l’idéal étant des verres larges protégeant également des rayonnements sur le côté. Évitez les montures avec des branches larges. En magasin, testez votre angle de vision en fixant vos doigts tout en écartant vos bras.
 

VERRES TROP FONCÉS : OUBLIEZ

Regardez la classification de vos verres, si ils sont de catégorie 4, gardez l’usage pour la plage ou le bateau, ils ne sont pas adaptés à la conduite. Privilégiez la teinte de catégorie 3, pour la teinte, le brun étant l’idéal, n’altérant pas les couleurs et les contrastes.

Un atout à ne pas négliger : le verre polarisant. En cas de forte luminosité, de soleil rasant ou de réverbération suite à une averse, ces verres réduiront les phénomènes d’éblouissement et amélioreront le contraste. Ils sont donc un gage de sécurité.
 

PORTEURS DE VERRES CORRECTEURS

Le port de vos lunettes correctrices est obligatoire si il est mentionné sur votre permis de conduire. Dans le cas de lunettes solaires, il sera donc indispensable qu’elles soient également adaptées à votre vue.

En cas d’infraction, l’amende est de 135 euros et 3 points en mois sur le permis avec possible immobilisation de véhicule.

Contrairement à une idée reçue, aucun texte n’oblige les porteurs de lentilles de disposer à bord d’une paire de lunettes correctrices.
 

Sans-titre-1.png


LE SAVIEZ-VOUS ?

 

90% des informations nécessaires pour la conduite passent par la vue. Pourtant 28% des conducteurs atteints d’un trouble visuels affirment ne pas les porter pour tous les trajets(1)

Cet article vous a été utile ?

Ces conseils peuvent vous intéresser